NBA : Cleveland battu à domicile, les Warriors se réveillent… L’essentiel de la nuit du 7 au 8 mars

Il faisait bon vivre à domicile hier soir sur les parquets NBA. Sur sept matchs disputés, cinq ont en effet été remportés par des équipes qui recevaient -même si Cleveland a chuté dans sa salle. Bilan.

Cleveland piégé à domicile, les Clippers solides, Indiana se positionne

Très peu de surprises cette nuit sur les parquets NBA, la seule nous provenant de l’Ohio où Memphis, emmené par un excellent Tony Allen (26 points, 5 interceptions), a su prendre de l’avance au cours de la première mi-temps. Malgré un excellent LeBron James (28 points à 11/19 au tir), Cleveland s’incline à domicile pour la 6ème fois cette saison (106-103).

Toujours à l’Est, Indiana se positionne très clairement dans la course aux playoffs en remportant son match face à des Spurs pas dans le coup hier soir. Les coéquipiers de Paul George (23 points) et Monta Ellis (26 points) l’emportent logiquement (99-91).

A l’Ouest rien de nouveau ! Après leur défaite presque honteuse sur le parquet des Lakers, Golden State a profité de son match à domicile pour venir à bout d’une jeune équipe d’Orlando. Portés par un Stephen Curry retrouvé (41 points et 13 rebonds), les Warriors s’imposent assez facilement (119-113). Enfin, les Clippers, auteurs d’une excellente seconde mi-temps, se sont imposés face à des Mavericks très maladroits hier soir (seulement 16% à 3 points). Avec trois joueurs à plus de 20 points (Chris Paul – 27 points, J.J Redick – 22 points, DeAndre Jordan – 23 points), Los Angeles s’impose dans le Texas (109-89).

Décla’ de la nuit

« Pour un mauvais défenseur, ce n’est pas si mal » – Pau Gasol après la victoire face à Milwaukee hier soir (100-90)

Auteur de son 9ème triple double en carrière hier soir face à Milwaukee (12 points, 17 rebonds, 13 passes décisives, 5 contres), l’Espagnol a préféré ironiser. Considéré à juste titre comme un très bon attaquant, on oublie néanmoins que l’ancien joueur de Memphis sait également très bien défendre lorsque le besoin s’en fait sentir – l’équipe de France en a d’ailleurs fait les frais lors de la dernière demi-finale de l’Eurobasket l’été dernier.

Stat de la nuit : 301

À l’occasion de la victoire face à Orlando cette nuit, Stephen Curry a inscrit ses 300ème et 301ème tirs primés cette saison. Le meneur star de la ligue est le premier joueur de l’histoire à avoir franchi cette barre. Il détient les 3 meilleures saisons de l’histoire à 3 points. Ray Allen a conservé ce record durant 7 ans avec 269 paniers primés inscrits sur la saison 2005/2006 avec Seattle SuperSonics. Beaucoup d’observateurs pensent Curry capable d’atteindre la barre des 400 paniers à 3 points au cours d’une saison, ce qui rendrait ce record imbattable pour un bon moment.

 

5 de la nuit

 

Stephen Curry (Golden State Warriors) : 41 points (14/24 au tir, 7/13 à 3 points), 13 rebonds et la barre des 300 tirs primés cette saison, Chef Curry est redevenu lui-même après la débâcle sur le parquet des Lakers.

Monta Ellis (Indiana Pacers) : Très adroit hier soir (26 points à 8/13 au tir), il a été la clé de la victoire des Pacers face à San Antonio.

Tony Allen (Memphis Grizzlies) : Avec les absences de Marc Gasol et Zach Randolph pour ce match à Cleveland, l’arrière a porté son équipe vers une victoire surprise grâce à une très belle ligne de statistiques (26 points à 11/17 au tir, 2 rebonds, 4 passes décisives, 5 interceptions).

Pau Gasol (Chicago Bulls) : Auteur d’un triple double (12 points, 17 rebonds, 13 passes décisives), l’Espagnol sera l’homme important dans la recherche des playoffs pour les Bulls.

DeAndre Jordan (Los Angeles Clippers) : Sérieux et appliqué, l’intérieur a réalisé un match solide dans la victoire des Clippers sur le parquet des Mavericks (23 points, 20 rebonds, 2 contres).

6ème homme – Kemba Walker (Charlotte Hornets) : Le meneur de 25 ans a été très bon hier soir dans la victoire de son équipe face à Minnesota (108-103),  avec 34 points (12/20 au tir – 6/9 à longue distance) 7 rebonds et 6 passes décisives. Il permet à Charlotte de poursuivre sa série de 4 victoires consécutives.

 

Michael Oliver

 

 

Crédit photo : USA Today

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *