Top 14 – Nicolas Godignon : « Un derby, c’est toujours particulier »

Après avoir obtenu le nul face à Toulouse le week-end dernier (21-21), le CA Brive-Corrèze de Nicolas Godignon se déplace ce samedi (18h30) à Clermont, pour un derby à la saveur toujours particulière.

 

Nicolas, vous avez fait match nul samedi dernier face à Toulouse. Est-ce deux points de gagnés ou deux points de perdus ?

Nicolas Godignon : Deux points de perdus. Quand on joue contre Toulouse et que l’on mène, on se doit de mieux gérer la rencontre et la fin de match. Je pense quand même qu’on a livré une bonne prestation. Ce match nul arrange bien cette équipe de Toulouse. Clairement, on ne méritait pas de perdre.


Ce match face à Toulouse et la rencontre à Paris quelques semaines auparavant – où vous meniez avant de finalement vous incliner – vous laissent-ils des regrets ?

N.G. : Des regrets, on peut toujours en avoir. Après, si on se préfère voir le verre à moitié plein, on peut déjà être heureux de contrer la transformation de Bézy. À Paris, on a loupé beaucoup d’occasions, avec notamment un essai refusé pour un en-avant. Forcément, ça laisse des regrets.

Place maintenant à Clermont – une équipe très en forme ces derniers temps – pour le derby…

N.G. : Ça va être très compliqué oui. Face à Clermont ce n’est jamais simple, c’est une équipe plus que talentueuse. On l’a vu à Grenoble, où ils ont réussi à s’imposer avec une facilité assez déconcertante. Après oui, c’est toujours particulier un derby. On est bien conscient qu’on va affronter une équipe du haut de tableau.


Vous satisferiez-vous d’un point de bonus défensif lors de cette rencontre ?

N.G. : Déjà, il faut préciser que l’on joue tous les matchs pour les gagner. Si on y va en se disant qu’un point nous suffirait, cela veut dire que l’on accepte la défaite. Après, bien entendu, on se satisferait d’un point contre cette belle équipe.

Vous attendiez-vous à une si bonne saison de la part de vos hommes ?

N.G. : On avait confiance. On s’était sorti une belle épine du pied en se maintenant lors de la dernière journée la saison dernière mais on avait quand même battu le Stade Français, futur champion de France, avec le bonus offensif. On a quand même été étonné à certains moments. Après il faut reconnaître que l’on a eu un calendrier favorable. Les victoires à Pau et Oyonnax nous ont également propulsées vers le haut du classement.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *