Ligue Europa – 1/8e : Dortmund corrige Tottenham, le Shakhtar prend une option, Bâle et Séville se neutralisent

Presque toutes les équipes évoluant à domicile se sont imposées lors des quatre premières rencontres des huitièmes de finale aller de la Ligue Europa. Premier bilan de cette soirée européenne.  

Dortmund 3 – 0 Tottenham

Tottenham – qui présentait aujourd’hui une équipe mixte avec notamment Kane, Lamela, Walker ou encore Dembele sur le banc – n’a jamais réellement existé ce jeudi soir, totalement dépassé par Dortmund. Grâce à cette large victoire, les Allemands peuvent se déplacer en Angleterre l’esprit tranquille, et pour cause, difficile d’imaginer les Londoniens inverser la situation. Après s’être vu refuser un but pour un hors-jeu, c’est l’ancien joueur de Saint-Étienne Pierre-Emerick Aubameyang qui venait logiquement débloquer la situation. Après que Castro a touché le poteau, Marco Reus inscrivait un doublé en moins de 10 minutes (61e, 70e) pour définitivement mettre à l’abri les siens. Il suffit de regarder les statistiques pour se convaincre de la domination de Dortmund : 66% de possession, 17 tirs à 3, et près du double de passes tentées (629 contre 320).  

Shakhtar Donetsk 3 – 1 Anderlecht

3 minutes auront suffi aux Ukrainiens pour prendre l’avantage dans cette confrontation. Des buts de Taison (21e) et Kucher (24e) ont d’abord mis le Shakhtar sur la voie du succès. Et si Acheampong (69e) redonnait l’espoir aux Belges, l’ancien attaquant d’Arsenal Eduardo (79e) permettait aux siens de voir venir plus sereinement le match retour. À noter lors de cette rencontre les quatre arrêts du gardien d’Anderlecht Proto. Une équipe belge qui aura d’ailleurs beaucoup tenté (11 tirs) mais trop peu cadré (seulement 2 tirs cadrés).  

Fenerbahce 1 – 0 Braga ; Bâle 0 – 0 Séville

Plus de suspense dans les deux autres rencontres. À domicile, les Suisses de Bâle, tombeurs de l’ASSE au tour précédent, n’ont pas réussi à prendre l’avantage et auront fort à faire au match retour sur la pelouse de Séville. Faut-il le rappeler, les Espagnols ont remporté les deux dernières éditions de cette Ligue Europa. Avec Trémoulinas, Gameiro ou encore Rami titulaires dès le début de la rencontre, ce sont même les visiteurs qui ont eu la possession du ballon en leur faveur durant la partie (56% contre 44%), sans pour autant parvenir à faire la différence. Les Sévillans ont fini la rencontre à 10, suite au carton rouge reçu à la 88e par N’Zonzi. Seul représentant portugais de ces huitièmes de finale, Braga conserve encore toutes ses chances de qualification suite à sa courte défaite en Turquie (0-1). Dans la rencontre du jour, c’est Mehmet Topal qui a libéré les Turcs à moins de 10 minutes du terme (82e). Si les gardiens se sont mis en évidence (4 arrêts pour Volcan Demirel, 3 pour Matheus), il faut avouer que les deux formations ont beaucoup tenté (18 tirs au total). Alors qu’ils n’ont jamais perdu chez eux cette saison en Ligue Europa, les Portugais peuvent encore espérer se qualifier, même s’il faudra faire face à l’expérience des joueurs qui composent cette équipe de Fenerbahce, tels que Nani, Van Persie et Raul Meireles.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *