Top 14 / RCT – FCG : Toulon peut partir en vacances l’esprit tranquille

Samedi soir, le RCT s’est très largement imposé devant Grenoble à Mayol (38-8) – bonus offensif à la clé – lors de l’avant-dernière rencontre de la 18e journée de Top 14. Après la défaite subie la semaine dernière contre La Rochelle, les Toulonnais ont parfaitement réagi et peuvent partir en vacances avec le sentiment du devoir accompli.

 

Grenoble pouvait-il vraiment rivaliser ?

Dans la semaine, sur le site officiel du FCG, le deuxième-ligne Mathias Marie savait à quoi s’attendre. « On va y aller avec la boule au ventre, mais c’est un bon stress, celui qui donne envie de se surpasser. On aborde ce match avec un maximum de sérieux, on n’y va pas pour faire de la figuration, y faire un bon match collectivement et individuellement, avec une stratégie. » Alors certes, les hommes de Fabrice Landreau ont tout donné et n’ont pas à rougir de leur comportement. Mais, comme tant d’autres équipes avant eux, ils n’ont jamais vraiment été en mesure de rivaliser avec les champions d’Europe en titre. Et après avoir passé 44 points à Brive, 53 à Agen ou 52 à Montpellier, les Toulonnais ont presque atteint la bagatelle des 40 unités aujourd’hui.

Et pourtant, les hommes de Bernard Laporte ont mis le temps. En tête à la mi-temps (14-0), les Toulonnais n’avaient pourtant pas été franchement éblouissants lors du premier acte, avec certaines maladresses qui les empêchaient de complètement décrocher les Grenoblois. « C’était parfois assez brouillon », reconnaissait d’ailleurs Mathieu Bastareaud au micro de Canal+ après la rencontre.

Mayol a célébré

Mais le RCT a ensuite très vite mis les choses dans l’ordre – et ce malgré une pénalité de James Hart à la 43e – en inscrivant trois essais en moins de 10 minutes, par le biais de Delon Armitage (49e), Drew Mitchell (53e) et Juan Smith (58e). Une fois lancé, l’autobus toulonnais est très, très dur à stopper – pour ne pas dire impossible. Les Isérois en ont fait l’amère expérience…
Mitchell s’en allait aplatir son deuxième essai de la soirée avant l’entame des dix dernières minutes. Mayol pouvait alors célébrer et faire voler les journaux. Et ce n’est pas l’essai en toute fin de partie de Lucas Dupont (78e), récompensant la solidarité grenobloise, qui venait gâcher la fête.

Défait dès la première journée par le Racing 92 à domicile (22-27), Toulon ne s’est depuis plus incliné en Top 14 à la maison. Au classement, les Toulonnais sont troisièmes et comptent un point de retard sur Clermont – avec un match en plus.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *