Pro D2 / SMR – USAP : Mont-de-Marsan n’a pas dit adieu aux phases finales

Lors de la dernière rencontre de cette 22e journée de Pro D2, Mont-de-Marsan s’est imposé à domicile face à l’Usap (27-22, mi-temps : 17-7). Avec ce succès, les Montois n’ont pas complètement renoncé à disputer les phases finales. Les Catalans restent eux à la cinquième place.

Les Montois prennent l’avantage

Dans la semaine, le joueur de l’Usap Yohan Vivalda – dans une interview parue sur notre site – se montrait très méfiant avant ce déplacement à Guy Boniface. « Mont-de-Marsan, c’est très très costaud. Pour les avoir déjà affrontés par le passé, je sais que les Montois ont un bon paquet d’avants. Il va y avoir un très gros combat, c’est certain. Ils ont réussi à faire match nul le week-end dernier à Colomiers et vont vouloir enchaîner. » Et le deuxième ligne ne croyait pas si bien dire… Deux essais, inscrits par Emmanuel Saubusse (7e) et Save Tokula (20e), et voilà les Montois largement en tête au bout de vingt minutes de jeu (17-0). Et encore, l’Usap s’en sortait bien… Car juste avant la mi-temps, l’ailier Yohann Artru, bien servi par Mafi, venait aplatir en bout de ligne et redonnait un peu de couleurs aux Catalans (17-7).

Le réveil tardif des Catalans

La seconde période allait en revanche donnait lieu à une toute autre rencontre. Si Emmanuel Saubusse, auteur de 17 des 27 points de son équipe ce dimanche après-midi,  passait une nouvelle pénalité (49e, 20-7), le troisième-ligne Jean-Pierre Perez redonnait très vite l’espoir aux siens avec un essai (20-12, 52e).

Alors que le match s’équilibrait au fil des minutes et que les locaux se montraient moins souverains que lors des 40 premières minutes, les jaune et noir allaient finalement être libérés grâce à un essai de Julien Cabannes à quelques instants de la fin de la partie (73e, 27-12). Tout espoir semblait donc perdu pour les Catalans, y compris celui de ramener au moins un point de ce déplacement. Et pourtant… Le centre Mafi venait d’abord mystifier la défense montoise (77e), avant que Tom Ecochard, rentré en cours de partie, ne vienne – sur la sirène – donner le point de bonus défensif aux Perpignanais (27-22).

Avec ce succès, les Montois sont désormais huitièmes au classement (47 unités) et peuvent encore croire aux phases-finales, comptant huit points de retard sur le cinquième, qui n’est autre que… Perpignan (55 unités).

 

 

Crédit photo : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *