Pro D2 : Un entraîneur veut « limiter le nombre d’étrangers à 5 » en deuxième division !

Alors que le débat des JIFF fait parfois rage au sein de l’élite du rugby français, le championnat de Pro D2 fait lui la part belle aux jeunes talents français. Cet été encore, de nombreux éléments révélés en deuxième division ont rejoint les meilleures écuries du Top 14 : Maxime Lafage et Rémi Bourdeau à La Rochelle, Martin Laveau à Castres, mais aussi Kylan Hamdaoui et Alex Arrate à Paris. Une volonté de faire éclore des talents cumulée à certaines contraintes économiques. « Il y a moins d’apports financiers, donc on compte plus sur nos jeunes, explique l’entraîneur de l’ASBH David Aucagne ce mercredi à Sud Ouest, qui signe un dossier sur la Pro D2. Si, par la suite, ils rejoignent le Top 14, c’est tant mieux (…) Les jeunes gagnent de l’expérience au contact de joueurs plus vieux alors qu’ils ne peuvent pas le faire en championnat espoirs où ils jouent des matchs sans pression qui ne préparent pas au niveau pro. »

« La Pro D2 doit être considérée comme une antichambre »

Le dernier exemple en date est sans doute celui de Thomas Ramos : après une saison pleine à Colomiers, l’arrière est aujourd’hui titulaire au Stade toulousain, troisième du dernier Top 14. Un prêt qui s’est avéré largement bénéfique donc. Certains entraîneurs veulent même pousser l’idée encore plus loin, en faisant du Pro D2 une division quasiment exclusivement réservée aux Français. « Le nombre d’étrangers devrait être limité à cinq, affirme Aucagne. La Pro D2 doit être considérée comme une antichambre. » Sur le papier, l’idée se défend…

 Un avis visiblement partagé par Olivier Magne, commentateur sur Eurosport. « Je pense que ça serait judicieux d’en faire un réservoir pour le rugby français. Même si la Pro D2 n’est pas du niveau du Top 14, il y a tout de même de l’intensité et du volume de jeu. » Mais aussi par un autre technicien, en la personne de Christophe Laussucq du Stade Montois. « C’est bien que la Pro D2 soit un laboratoire, avec des clubs qui forment bien les jeunes. » 

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *