Pro D2 – Bayonne : Le président Tayeb ne veut pas d’une montée en Top 14 dans l’immédiat !

Seulement huitième de Pro D2 l’année dernière, l’Aviron Bayonnais fait pour l’instant beaucoup mieux cette saison. Après 12 journées de disputées, les hommes de Yannick Bru pointent en effet à la quatrième du classement, à seulement deux unités du leader briviste. Preuve qu’ils sont actuellement dans les clous pour se qualifier pour les phases finales et pour pourquoi pas envisager une montée en Top 14.

« Ce serait prématuré » pour l’Aviron Bayonnais

Et pourtant, le président du directoire Philippe Tayeb pense que sa formation n’est pas encore tout à fait prête pour retrouver l’élite du rugby français. « Non non. Ne vaut-il pas mieux avoir une équipe en Pro D2 qui gagne, qui donne du spectacle, qui fasse passer de bons moments à nos supporters, nos partenaires, nos abonnés, nos politiques et l’ensemble des amoureux de l’Aviron, que de prendre quarante points à la maison ? » 

Et si ses joueurs venaient à la gagner sur le terrain ? « Elle ne se refuse pas. Mais ce serait prématuré, estime-t-il dans une interview accordée à Midi Olympique. Les fondations sont prioritaires. On l’envisage dans deux ou trois ans avec la consolidation de nos jeunes. Nous avons de très, très bons jeunes qui sont en train de prouver qu’à 21 ans, on peut jouer en Pro D2. »

Travailler sur les infrastrcutres

Avant de se mettre à rêver, le dirigeant bayonnais veut d’abord renforcer les infrastructures du club. « Le club ne repartira vers le haut niveau que si l’on travaille sur les infrastructures. Il faut repenser le modèle de Jean-Dauger, estime-t-il auprès du Midol. On y est en plein. Il faut remplacer les préfabriqués « algeco » pas des aménagements différents. Le centre d’entraînement doit être plus opérationnel. Il faut créer un lieu de vie à Jean-Dauger ouvert à tous. »

Quant au délai de construction de ce lieu de vie ? « Avant 2020. Ce centre de vie sera financé par le privé. Aucun denier du public. Si ce centre n’est pas créé, il sera très compliqué d’envisager une remontée en Top 14. » À moins que les ciel et blanc ne forcent le destin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *