Top 14 – USAP : Yohan Vivalda « n’est pas passé loin de l’arrêt » suite à sa blessure aux cervicales !

Cette saison, Yohan Vivalda (30 ans) n’a disputé que cinq petits matchs de championnat avec l’USAP ( dont 1 titularisation). Il faut dire que le deuxième ligne a longtemps était un pensionnaire de l’infirmerie catalane, la faute à une vilaine blessure aux cervicales survenue en fin de saison dernière (fracture des vertèbres).

Une blessure qui aurait pu le contraindre à stopper sa carrière. « Je ne suis pas passé loin de l’arrêt, tout simplement, explique-t-il dans une interview à L’Independant ce vendredi. Aujourd’hui j’ai toujours un peu de réticence pour aller batailler dans les rucks ou gratter quatre ballons. Ça va beaucoup mieux parce que je fais pas mal de renforcement pour les cervicales. J’ai peur de prendre un coup et d’apprendre que demain, c’est fini. Sur le coup on réfléchit, on se dit qu’il vaut peut-être mieux arrêter. Malheureusement aujourd’hui c’est mon gagne-pain donc j’essaie de revenir tant bien que mal. »

Mais pourquoi l’USAP n’y arrive pas…

Sur un plan un peu plus sportif, l’ancien de Colomiers avoue vivre « très mal » les défaites successives des sang et or. D’autant qu’il « ne comprend pas » comment cela est possible. « Je râle beaucoup. Je ne comprends pas comment on peut faire de belles prestations et s’écrouler d’un coup. (…) Au fil des matches, j’ai vu qu’on se dégradait et qu’on n’arrivait pas à gagner ce putain de match qui va, j’espère, lancer notre saison. Les mecs s’envoient et n’y arrivent pas. Ce n’est pas normal. Je ne comprends pas. »

Ce samedi soir, au moment de recevoir Clermont (coup d’envoi à 21h) à Aimé-Giral pour le dernier match de 2018, Vivalda débutera le match sur le banc des remplaçants. Avant d’entrer en jeu et de, pourquoi pas, aider l’USAP à décrocher sa première victoire en Top 14 cette saison…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *