XV de France : « Plein de contacts » mais pas d’avancée, le difficile travail de Bernard Laporte !

Après un dernier Tournoi des 6 Nations compliqué – pour ne pas dire catastrophique – c’est peu dire que Bernard Laporte a du pain sur la planche. Le président de la FFR oeuvre en effet pour renforcer le staff en vue de la prochaine Coupe du monde au Japon. Vu le niveau de jeu actuel du XV de France, on peut évidemment se dire que cela ne sera pas du luxe – même si cela ne réglera pas tous les maux du rugby français…

Sauf que dans les faits, tout n’est pas si facile. « On n’a pas avancé, a ainsi précisé Laporte à Sud Ouest. « On a plein de contacts mais il y a des mecs qui ne sont pas libres, d’autres qui ne veulent pas s’engager pour quatre mois seulement ou alors qui voudraient avoir des garanties pour 2023 et qui mettent la pression dans ce sens, ce qui est de bonne guerre. Mais je ne peux pas prendre des engagements alors que je n’ai pas encore choisi celui qui sera numéro 1. »

D’ici 15 jours pour Bernard Laporte 

Il faut dire que la situation ne donne pas forcément envie, et que tous les techniciens n’ont pas forcément envie de se mettre dans ce bourbier. « Qu’est-ce que j’aurais à y gagner ? », se demandait par exemple Fabien Galthié le week-end dernier à Rome, des propos rapportés par le quotidien régional.

Pourtant, l’ancien demi de mêlée fait bien évidemment partie des pistes explorées, tout comme Ronan O’Gara, comme révélé par le Midi Olympique. Chris Masoe – dont le contrat avec le Racing 92 prend fin en juin – a également été proposé à Bernard Laporte pour s’occuper de la défense et des skills. L’heure des choix approche pour ce dernier, qui espère finaliser la composition du staff « d’ici deux semaines ».

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *