Fédérale 1 : Pour le coach de Rouen, le SC Albi « a beaucoup de passion mais deux ou trois joueurs avec une mauvaise mentalité » !

La double confrontation entre le Rouen Normandie Rugby et le SC Albi, en demi-finale de Fédérale 1, a été plutôt animée. Les Tarnais – notamment le président – ont pesté contre l’arbitrage, alors qu’il y a eu quelques frictions vendredi soir entre le manager du SCA Arnaud Mela, et l’entraîneur de Rouen, Richard Hill.

Une demie de Fédérale 1 animée

Dans une interview accordée à Paris Normandie ce mardi, ce dernier – en plus de s’exprimer sur le futur staff et le recrutement à venir de son club – évoque le sujet, sans langue de bois.

« À l’aller, il (Arnaud Mela, NDLR) n’a jamais voulu me parler ni me regarder dans les yeux. Il m’a totalement ignoré, explique Hill. Cette attitude n’a rien de britannique. Chez nous, on discute avant et après les matchs (…) À Diochon, c’était pareil, il ne m’a même pas dit bonjour. À la fin, je suis allé vers lui et je lui ai dit : « Merci beaucoup ». Et je l’ai regardé dans les yeux. Forcément, il n’était pas content et ne voulait pas me lâcher (…). »

Le technicien anglais regrette également l’attitude de certains joueurs d’Albi. « Le club d’Albi a beaucoup de passion mais il y a deux ou trois joueurs qui ont une mauvaise mentalité. Par exemple, Caminati qui fait du cinéma sur le terrain, qui plonge comme un footballeur. Je n’aime pas ça… Je sais bien que la qualification était importante pour les Albigeois car il y a un trou dans leur finances. Et puis, ils n’aiment pas être battus par un club de Normandie. » Voilà qui est dit…

Pour rappel, victorieux d’un petit point sur l’ensemble des deux matchs, les Normands ont décroché leur billet pour la Pro D2, alors que les Albigeois vont devoir rester en Fédérale 1 au moins une année supplémentaire…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *