Top 14 : En mode phases finales, Jacky Lorenzetti lance la partie de poker menteur face au Stade Rochelais !

Quatrième du classement à l’issue de la 26e et dernière journée, le Racing 92 recevra vendredi soir La Rochelle, cinquième, pour le premier barrage de cette saison 2018-2019 de Top 14. Et alors que les Franciliens sont des « habitués » de ces matchs à élimination directe, contrairement aux Maritimes qui ne vont disputer là que leur deuxième phase finale après celle de 2017, le président Jacky Lorenzetti estime pourtant que le Stade Rochelais « vient à Colombes en favori ».

« Je pense que l’on a eu une saison difficile avec des hauts et des bas, avec pas mal de blessures, avance-t-il lors d’une interview accordée à France Bleu La Rochelle. Celle de Pat Lambie, le non retour de Dan Carter, bref, on a eu notre lot d’avanies, un peu comme La Rochelle finalement. Pour moi, le Stade Rochelais vient à Colombes en favori. Ils ont réalisé une belle finale de Coupe d’Europe face à Clermont-Ferrand, et puis ils ont laminé Bordeaux samedi dernier. On se méfie énormément de cette équipe. La Rochelle est favorite. A nous de leur donner la réplique. »

Le Stade Rochelais « plus solide » ? 

Une question se pose alors : est-ce du bluff de la part du boss francilien, un moyen de mettre la pression sur les épaules des joueurs jaune et noir, ou le pense-t-il vraiment ?

« Non, il suffit de regarder notre parcours. On a été très irréguliers toute toute la saison, regrette Lorenzetti. On a alterné le bon et le mauvais. On n’a pas su jouer dans la continuité et poser les bases d’un jeu de façon continue. Bien sûr que l’on ne va pas laisser les Rochelais jouer, on a faim en cette fin de saison. Les compteurs sont remis à zéro, mais on a faim. Objectivement sur les fondamentaux, La Rochelle nous paraît plus solide. A nous maintenant de faire la différence sur l’envie. » 

Chacun se fera donc sa propre opinion, même s’il est devenu monnaie courante que les entraîneurs ou dirigeants utilisent ce genre de déclarations pour tenter d’inverser le rapport de force et d’enlever un peu de pression de leurs joueurs.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *