Top 14 : 46, 61%… Les statistiques à retenir de la demi-finale Stade toulousain-La Rochelle !

Lors de la première demi-finale de Top 14 ce samedi soir, le Stade toulousain a validé sa place en finale en s’imposant devant La Rochelle (20-6 ; mi-temps : 7-6). Voici quelques statistiques à retenir de cette rencontre, notamment animée par Cheslin Kolbe et Sofiane Guitoune.

7. 

Commençons par le commencement… Grâce à cette victoire face aux Maritimes, le Stade toulousain a décroché son billet pour le stade de France, sept ans après sa dernière finale. En 2012, les Toulousains l’avaient emporté face à d’autres rouge et noir, ceux du RCT.

2. 

De son côté, le Stade Rochelais échoue une deuxième fois au stade des demi-finales. En 2017 déjà, les Maritimes – leaders de la saison régulière – avaient été battus par Toulon au Vélodrome de Marseille. Mais cette défaite n’enlève rien à la bonne saison rochelaise, par ailleurs finaliste du Challenge Européen.

46.

Ce dimanche, dans les colonnes de L’Equipe, l’ancien international Olivier Magne rend hommage à la performance défensive du Stade toulousain, et notamment celle de sa troisième ligne. Et pour cause, puisqu’à eux deux, Rynhardt Elstadt et François Cros ont réalisé 46 plaquages (26 pour le premier, 20 pour le second). Solide vous avez dit ?

85%.

Plus globalement, sur un plan défensif, les deux formations ont affiché un pourcentage identique de plaquages réussis : 85%. Les Toulousains ont réussi 137 lors de leurs 162 plaquages, contre un total de 156 sur 184 pour les jaune et noir de La Rochelle.

13. 

Comme le nombre de points laissés en route au pied samedi soir par les rouge et noir. Les buteurs toulousains (Ramos et Bézy) n’ont donc eu que 29% de réussite… Le premier a loupé trois pénalités, le second deux transformations. Alors, oui, certaines tentatives n’étaient pas forcément évidentes (de 50 mètres, des essais inscrits en coin), mais un tel « déchet », s’il venait à se reproduire, pourrait avoir des conséquences plus fâcheuses en finale.

12.

Décidément en forme internationale, Sofiane Guitoune a inscrit lors de cette demi-finale le premier des trois essais du Stade toulousain. Parfaitement mis sur orbite par Thomas Ramos, le trois-quart centre signait là sa 12e réalisation de la saison en championnat. Il est le meilleur marqueur des rouge et noir en Top 14. Suffisant pour disputer le prochain Mondial au Japon ?

6.

Sur la lancée de leur saison régulière, Sofiane Guitoune et Cheslin Kolbe ont d’ailleurs été les Toulousains les plus remuants samedi soir. Ils finissent avec six défenseurs battus chacun. On a d’ailleurs vu sur l’essai de l’arrière sud-africain combien il était difficile de l’arrêter, puisque il a même terminé son action en « rebondissant » sur Levani Botia avant d’aplatir.

À noter que côté rochelais, Vincent Rattez a terminé la rencontre avec 4 défenseurs battus.

61%.

Au coup d’envoi de la rencontre au Matmut Atlantique de Bordeaux, c’est le Stade rochelais qui alignait le plus de JIFF (61%, contre 57% pour Toulouse). Au total, sur les 23 noms couchés sur la feuille de match, 14 étaient donc « issus des filières de formation ». La deuxième ligne dans son intégralité (Sazy-Tanguy) et une bonne partie de sa ligne d’arrières (Retière, Sinzelle, Doumayrou, Rattez, avec Aguillon et Andreu sur le banc)…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Stastitiques JIFF : AllRugby
Statistiques plaquages : ESPN Scrum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *