Top 14 – RCT : Patrice Collazo, « Les mecs ont dû se dire : “Dans trois mois, il va être débarqué” »

Dans une longue interview parue ce samedi dans les colonnes de Var Matin, Patrice Collazo est revenu sur sa première saison en tant que manager des rouge et noir du RCT. Des débuts mouvementés, avec notamment des résultats pour le moins décevants lors des premiers mois.

« Dès le début, avec ma nomination un peu tardive, on n’a pas eu la marge de manœuvre suffisante pour mettre certaines choses en place, explique Collazo. Il a fallu faire avec l’héritage des saisons précédentes, au niveau du fonctionnement, des joueurs et du staff. On a pris la mission au pied levé… Les six premiers mois, quasiment jusqu’à décembre, ont été très compliqués. Cet ensemble de choses fait que l’équipe a du mal à se positionner. Les joueurs ont du mal à trouver leurs marques, entre eux, avec le staff… »

Le RCT désormais sur le bon chemin

L’ancien pilier du Stade toulousain a-t-il été inquiet ? « Oui. On s’inquiète toujours, même après une victoire. Le plus dur a été de ne pas réussir à embarquer les joueurs dès le début dans une aventure commune, détaille-t-il. Cela venait en partie des stigmates du passé. À un moment, les mecs ont dû se dire : “Dans trois mois, il va être débarqué”… C’est d’autant plus dur de réussir à les choper alors qu’ils pensent que ça va changer. Les joueurs étaient donc un peu sur la réserve. Ils faisaient, mais presque juste pour faire. »

Finalement, à force de patience et de persévérance – et aussi grâce à une grosse remise en question après la défaite à Agen en février – Patrice Collazo a réussi à emmener ses joueurs avec lui. Des Varois qui ont montré un bien meilleur visage lors des dernières semaines de compétition, avec notamment 4 victoires lors de leurs 6 derniers matchs. Prometteur ?

« On a posé vraiment des bases intéressantes pour la suite, avec des joueurs qui se sont approprié les choses. En l’absence de certains, d’autres vont prendre le relais (…) Des jeunes se sont imposés aussi et vont continuer à s’approprier le truc. C’est plutôt très positif. » 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *