6 Nations – XV de France : Guy Novès a bien cru « perdre le match »

Pour sa première victorieuse en tant que sélectionneur du XV de France, Guy Novès est passé par bien des émotions samedi après-midi au stade de France. ll l’avoue lui même, il a bien cru que la rencontre allait échapper aux Bleus. « Quand les italiens marquent leur dernière pénalité à 5 minutes de la fin. A ce moment, oui, je pensais qu’on allait perdre », expliquait-il après coup en conférence de presse. Mais alors, comment a -t-il vécu personnellement cette première à la tête de l’équipe nationale ?  « Le cœur tient, déjà c’est bien ! Le fait que le public chante la marseillaise au moment où on est mené, pour moi, c’est une signe fort de soutien. Les supporteurs ont été présents. En tant que sélectionneur, ce sont des moments très agréables à vivre. Le public a joué son rôle, surtout quand on avait besoin d’eux, quand on était mené. »

Satisfait par l’état d’esprit de ses joueurs 

L’ancien glorieux entraîneur du Stade toulousain préférait néanmoins retenir l’état d’esprit et l’envie affichés par ses hommes, qui n’ont pas hésité à envoyer du jeu dès qu’ils le pouvaient. « La satisfaction est réelle car on a travaillé cela. Maintenant, il va falloir trouver l’équilibre entre cette volonté de jouer, qui a parfois été excessive, et la nécessité de ne pas se mettre en danger. Je vais pouvoir bâtir là-dessus. Je préfère devoir ralentir un peu les joueurs, plutôt qu’avoir à leur dire d’accélérer. Dans le positif, je retiens l’enthousiasme, même si on n’a pas mis assez de rythme. On avait insisté sur la prise d’initiative, comme par exemple sur la pénalité vite jouée qui amène un essai. C’était le message qu’on a voulu passer. Chaque fois qu’on a mis du rythme, on a été dangereux. A partir de là, on va faire une évaluation du match et travailler sur le match suivant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *