Top 14 – Finale : Ancien des deux clubs, David Skrela affirme que « sur la saison, Toulouse le mérite » !

Le premier de la saison régulière qui retrouve son dauphin en finale du Top 14, cela faisait bien longtemps que ce n’était plus arrivé (et c’était déjà lors d’un Toulouse-Clermont). Dans ce contexte, il est encore plus difficile que d’habitude de prédire le futur vainqueur du Bouclier de Brennus. Stade toulousain ? ASM ? La rencontre pourrait bien se jouer sur des détails. Ancien joueur des deux clubs, David Skrela explique ce qui sera, selon lui, la clé de la rencontre.

« Le jeu au pied, déjà. Les Clermontois ont fait 100% en demie malgré l’absence de Morgan Parra alors que c’était un peu plus compliqué pour les Toulousains, affirme-t-il dans une interview accordée à RMC Sport. Dans une finale, il faut marquer les points. Sans dénigrer La Rochelle et Lyon, ils avaient un peu de marge, surtout que les autres avaient joué la semaine précédente et avaient un peu moins de gaz. Ça risque de jouer : si on rate les points au pied, ça peut tourner psychologiquement. Après, ce sera à celui qui aura la maîtrise du jeu. Ce sont deux équipes qui jouent beaucoup et celle qui va avoir cette maîtrise va mettre la pression sur l’adversaire, avoir des pénalités et prendre le match à son compte. »

Une finale de Top 14 entre « deux armadas »

Les buteurs toulousains – que sont Thomas Ramos et Sébastien Bézy – ont en effet connu des échecs (13 points laissés en route) en demi-finale, alors que les Clermontois ont fait preuve d’un réalisme à toute épreuve. Et pourtant, si l’on se fie à la saison régulière, « Toulouse le mérite », pour l’ancien ouvreur international.

« Ça va être compliqué car ce sont deux armadas, deux équipes qui ont un banc énorme. Dire qui sera le vainqueur, c’est compliqué. Sur la saison, Toulouse le mérite car ils ont fini loin devant. Mais c’est une finale, il faut la jouer. Les Clermontois, malgré la malédiction qu’on leur prête, en ont gagné quelques-unes ces dernières années, des finales. Ça va être un match serré et il nous tarde d’être devant l’écran », poursuit-il, avant de conclure par un « que le meilleur gagne »

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *