Top 14 – Toulouse : Ugo Mola est déjà préoccupé par l’avenir !

Samedi dernier, le Stade toulousain a décroché le 20e Bouclier de Brennus de son histoire face à l’ASM. Un titre de champion de France que les joueurs ont depuis (très) bien fêté. Ugo Mola l’a également savouré, avant de rapidement se projeter sur le prochain exercice, où de nombreux (nouveaux) défis attendront ses hommes.

« Après, même si les joueurs en profitent, j’ai déjà basculé sur l’organisation de la suite car il y a quelque chose à assumer maintenant. Et c’est quand on commence à la préparer qu’on se rend mieux compte de ce qu’on vient de faire », confie l’entraîneur en chef toulousain dans les colonnes de Midi Olympique.

Ugo Mola « a déjà basculé »

Car c’est désormais bien connu, la saison d’après est souvent particulièrement difficile et semée d’embûches pour le champion de France en titre. On l’a encore vu avec le Castres Olympique cette année, qui ne s’est finalement pas qualifié pour les phases finales, alors même qu’il était en position plutôt favorable à quelques journées de la fin.

« Il y a peu d’élus même si le Top 14 sacre régulièrement un vainqueur différent. Il faut le savourer mais on voit que l’écueil du lendemain est souvent dramatique, comme pour le Stade français, Clermont ou Castres. C’est une alerte à prendre en considération, poursuit Mola. Je ne vais pas demander à mes joueurs de le faire tout de suite car j’ai envie qu’ils en profitent pleinement. Mais, personnellement, ma préoccupation est déjà celle-ci. On va travailler sans expliquer quoi que ce soit, avec humilité et en étant persuadé qu’il faut continuer à être dans l’adaptation permanente. »

« On bosse dur »

D’autant que le Stade toulousain va devoir recomposer une partie de son staff. Jean Bouilhou, William Servat et le préparateur physique Alex Marco vont partir. Virgile Lacombe, lui, va effectuer son retour au club en qualité d’entraîneur. Et pour le reste ?

« On avance (…) J’ai eu les accords de principe de deux personnes qui vont nous rejoindre. Une sur la partie du développement des habiletés techniques, de façon transversale dans le club, car j’ai été impressionné par quelqu’un qui va nous apporter une compétence supplémentaire. Une autre sur la préparation physique qui a dit oui mais, en attendant la finalisation contractuelle, c’est difficile d’en parler, détaille Ugo Mola. Je ne vous cache pas que j’en ai profité samedi et dimanche mais, depuis lundi, on bosse déjà dur car ce serait trop dommage de se saborder en interne. Jusque-là, j’avais l’habitude de dire que les défaites avaient le mérite de nous amener à nous poser les bonnes questions. Là, je sais qu’il faut faire attention aux mensonges de la victoire. Mon rôle est d’être vigilant. »

Surtout que les rouge et noir devront commencer la prochaine saison de Top 14 sans leurs internationaux qui disputeront la Coupe du monde. Pour rappel, ils sont 8 – dont 1 réserviste – à figurer sur la liste de 37 dévoilée en début de semaine par le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *