NBA – Conférence Est : Les Celtics troisièmes, tout sauf une surprise

Après une nouvelle victoire cette nuit face aux Clippers de Los Angeles, les joueurs de la franchise du Massachusetts occupent actuellement la troisième place de la conférence Est, une situation que peu de personnes auraient imaginée il y a encore quelques mois. Et pourtant, plusieurs facteurs peuvent expliquer la bonne forme de cette équipe mythique.

Tout d’abord, les Celtics sont entraînés depuis 2013 par Brad Stevens (39 ans), ancien coach de la fac de Butler. Lorsqu’il arrive en NBA, il est alors le plus jeune coach de la ligue et nombreux sont ceux qui ne croient pas en lui. Mais à l’époque, certaines personnalités de la NBA, et non des moindres, prennent sa défense. Parmi ceux-là, on retrouve Gregg Popovich, l’un des plus grands coachs de l’histoire : “C’est un très bon coach, un meneur d’hommes qui sait gérer son équipe. Je respecte vraiment ce qu’il fait et je l’apprécie« , déclarait alors ce dernier à ESPN.

 

Une équipe complète et combative

Ensuite, les hommes de Boston forment un effectif complet. À chaque poste (hormis le poste de pivot), les C’s possèdent des joueurs qui peuvent faire la différence à n’importe quel moment, ainsi que de bons shooteurs et d’excellents défenseurs, qui forment l’identité de l’équipe. Le match clé reste celui où les Celtics se sont imposés sur le parquet des Cavaliers après un shoot à 3 pts au buzzer d’Avery Bradley.

En revanche, malgré la sélection d’Isaiah Thomas pour le prochain All Star Game, il n’y a pas de vraie superstar au sein de cette équipe, ce qui pourrait être un handicap lors des matchs décisifs, en playoffs notamment.

 

La conférence Est affaiblie ?

Vient ensuite le fait que le niveau général de la NBA a diminué en comparaison de la saison dernière. Si la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain, il n’y a à l’heure actuelle que trois équipes qui sortent réellement du lot : les Golden State Warriors avec le génial Stephen Curry, les San Antonio Spurs et leur basket si bien exécuté, et enfin les Cleveland Cavaliers avec leur trio de stars – LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love. À ce moment précis, seules ces trois équipes peuvent prétendre au titre. Il y en a donc beaucoup qui ont déçu. Petit listing.

  • Les Chicago Bulls (7e à l’Est) : alors qu’elle doit faire face à de nombreuses blessures, la franchise de l’Illinois donne également le sentiment que le changement de coach n’a toujours pas été digéré.
  • Les Charlotte Hornets (9e à l’Est) : pas vernis, les Hornets ont déploré de nombreux blessés, et ce très tôt dans la saison. Même si Nicolas Batum réalise une bonne saison (15pts, 5.6apg, 6.5rpg), ils auront du mal à accrocher une place en playoffs.
  • Les Washington Wizards (10e à l’Est) : les coéquipiers de John Wall sont actuellement très loin de ce qui était attendu. Eux qui étaient en demi-finale de conférence l’an passé ne sont pas sûrs de pouvoir se qualifier pour les playoffs cette saison.
  • Les Milwaukee Bucks (13e à l’Est) : on attendait beaucoup de cette équipe pleine de jeunes talents. L’apport de Greg Monroe dans la raquette devait en faire une équipe compétitive, cela n’est pas du tout le cas.

Tous ces facteurs réunis font que les joueurs de Brad Stevens sont actuellement bien ancrés à la 3e place, en plus de produire un bon basket. Cela sera-t-il suffisant pour aller loin en playoffs ? À suivre…

 

Florian BESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *