Amical : Le Stade Rochelais gagne de peu face à Paris, Montauban pas loin de l’exploit contre le Leinster !

Alors que l’ASM a frappé fort en s’imposant à Mayol face à Toulon, le Stade Rochelais est lui resté maître chez lui. Les Maritimes ont décroché la victoire face à Paris (28-26), grâce notamment à une première période prolifique, où ils faisaient preuve d’un réalisme à toute épreuve. Le premier essai de Brieuc Plessis Couillaud intervenait par exemple après la première incursion des jaune et noir dans les 22m parisiens. Grégory Alldrit marquait le second essai des Rochelais, qui en inscrivaient également un troisième sur un bon groupé pénétrant des avants (21-6, score à la mi-temps)

Et si les Parisiens revenaient très rapidement dans la partie au retour des vestiaires (essai de Camara, pénalités de Plisson, 21-19), les hommes de Xavier Garbajosa s’adjugeaient définitivement la victoire grâce à une réalisation de Valentin Tirefort (28-19). Et ce malgré leur infériorité numérique suite au carton jaune de Jean-Victor Goillot. L’essai de Lester Etien en toute fin de partie pour les Roses n’y changeait rien, c’est bel et bien La Rochelle qui assurait la victoire devant son public. Première rencontre de préparation réussie pour les Rochelais !

14-0 en première mi-temps, 14-0 en seconde mi-temps, pour un score de 28-0 au final… Après avoir très largement battu Oyonnax la semaine dernière, le LOU a cette fois pris le meilleur sur Grenoble, sans encaisser le moindre point ! Les Lyonnais ont inscrit la bagatelle de quatre essais, par Pelissié, Fourie, Sobela et enfin Ivaldi. Les deux recrues Wisniewski et Doussain se chargeaient des transformations.

En deux rencontres de préparation, les hommes de Pierre Mignoni ont donc inscrit 91 points… pour seulement 12 encaissés. Les rouge et noir se portent bien, et le Stade toulousain, leur premier adversaire en Top 14, est prévenu.

Enfin, à Sapiac, l’USM a échoué de très peu face au champion d’Europe en titre, le Leinster (17-18). Les Sapiacains étaient même en tête à la pause (10-6), grâce à un essai de Klur et une pénalité de Bosviel. Malheureusement, ils allaient ensuite craquer et encaisser deux essais en quatre petites minutes dans le second acte (53e, 57e, 18-10 Leinster). Le mal était fait, et même la réalisation de Cyril Guilpin dans les derniers instants (80e, 18-17, score final) ne changeait rien à l’issue de la partie. Mais dans un contexte pas forcément évident – avec les neuf contrats actuellement non homologués – les Montalbanais ont fait bien mieux que résister et sont passés près de l’exploit.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *