Arsenal FC : Arsène Wenger, sa réputation ternie par Chamakh

Tout juste transféré du côté de Cardiff City FC, où il a paraphé un contrat de trois mois, Marouane Chamakh est revenu sur son expérience à Arsenal FC. A travers un entretien accordé à RMC Sport, l’attaquant a notamment égratigné la réputation d’Arsène Wenger, arguant que le coach n’avait pas tenu ses promesses.

 

Chamakh en veut à Wenger

 

« Quand j’ai commencé, ça s’est super bien passé. (…) J’ai joué pendant six mois, j’ai marqué des buts, j’ai été décisif. En janvier, Robin est revenu de blessure et du jour au lendemain, j’ai atterri sur le banc sans justification.

Arsène Wenger ? C’est clair que je lui en veux un petit peu parce que je pense que je méritais un temps de jeu supérieur à ce qu’il m’avait donné et promis. L’année s’est écoulée et, en début de saison, il m’a dit qu’on allait peut-être changer notre schéma tactique et que j’allais peut-être débuter avec Robin. Ce n’étaient que des promesses. Il n’y a rien eu au bout. Cette année-là, Robin a tout explosé. Il a été joueur de l’année. Je ne pouvais rien dire ! Je n’allais pas aller le voir (Arsène Wenger, ndlr) et lui dire que je devais jouer à sa place. Robin était beaucoup plus fort que moi.

Pour les objectifs que j’avais, je pense que c’était un petit peu un manque de respect. J’avais bien commencé et du jour au lendemain il m’éclipse comme ça… Il me demandait d’être patient, me disait que Robin n’allait pas enchaîner plus de dix matchs, qu’il allait se blesser, mais ça a duré toute une année. Il fallait à un moment donné que je prenne une décision et que je quitte le club. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *