Basket / JO : La France ne pouvait pas plus mal commencer

Après les trois revers concédés lors du tournoi de Cordoba, la France a débuté ses Jeux Olympiques par une grosse défaite face à l’Australie (87-66). Si cette dernière n’hypothèque en rien les chances de qualification des Bleus, les hommes de Vincent Collet vont devoir montrer un autre visage, le plus rapidement possible.

 

Si Claude Bergeaud se disait inquiet au sujet du niveau offensif des Bleus il y a quelques jours à peine, ce match face aux Australiens n’a pas franchement dû rassurer l’ancien sélectionneur national. Au bout de cinq minutes, les Français n’avaient en effet marqué… que 5 points. Pas vraiment séduisant offensivement parlant, la France perdait au total six ballons lors des dix premières minutes de la partie. En face, l’Australie se reposait sur le talent de ses joueurs NBA, Patty Mills et Aron Baynes en tête, auteur de huit points chacun dans le premier quart-temps, pour un score de 20-14 en faveur des Boomers.

Et si l’écart grimpait jusqu’à 34-19 lors du deuxième quart-temps, Tony Parker prenait ensuite ses responsabilités pour ramener ses coéquipiers. Avec 16 points au compteur lors de cette période, le meneur de jeu des San Antonio Spurs enchaînait les paniers, faisant le plus grand bien aux Tricolores. L’agressivité défensive aidant, les hommes de Vincent Collet parvenaient à revenir à « seulement » -3 à la pause (33-36). Comme un symbole, Nicolas Batum n’avait pas pris le moindre tir lors de cette première période…

Bogut donne le tournis à la France

Les Français ayant montré un bien meilleur visage lors de la fin du premier acte, on pouvait alors penser (et surtout espérer) qu’ils allaient continuer sur leur série. Malheureusement, il n’en fut rien, et la seconde période s’apparentait à un cavalier seul – ou presque – de l’Australie, avec un homme en chef d’orchestre : le pivot Andrew Bogut. Compilant 12 points, 3 rebonds et 4 passes décisives à l’issue du troisième quart-temps, le nouveau pivot des Dallas Mavericks finissait la partie avec 18 unités… et +26 d’évaluation. Voilà voilà… Le champion NBA 2015 a fait la chanson aux intérieurs français, avec notamment de (trop) nombreux alley-oops servis par Matthew Dellavedova. Patty Mills (21 points, 7/15 aux tirs) mérite aussi la citation. L’écart au score grimpait alors irrémédiablement (61-48 à la fin du 3e) pour finalement un écart de +21 à la fin de cette partie (87-66).

Côté Français ? Nicolas Batum termine la partie avec seulement 3 shoots pris, Nando De Colo s’est fait étonnamment discret (6 points pour lui)… Vous l’aurez compris, pour les Tricolores, cette rencontre va devoir être très vite oubliée. Car si elle n’est en rien catastrophique pour la suite de la compétition, elle peut logiquement susciter certaines interrogations… Une réaction est attendue dès mardi (03h30 du matin, heure française) face à la Chine. Un adversaire largement à la portée de nos Bleus.

 

 

Crédit photo : FIBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *