Basket / JO (H) : L’Espagne vient (encore) briser le rêve français

Comme en 2012 à Londres et l’année dernière lors du championnat d’Europe, l’Espagne vient briser le rêve français. Très largement dominateurs, les Espagnols s’imposent de 25 points (92-67) lors des quarts de finale du tournoi olympique. Tony Parker, Mickaël Gelabale et Florent Pietrus ont disputé leur dernier match sous le maillot tricolore.

 

Bourreau des Bleus l’année dernière à l’Eurobasket, Pau Gasol n’aura cette fois pas eu à forcer son talent… Auteur de seulement 5 points, le futur intérieur des Spurs a laissé ses coéquipiers briller (avec tout de même 8 rebonds et 3 passes décisives). À ce petit jeu, un homme s’est très largement mis en évidence : Nikola Mirotic, qui termine la partie avec 23 unités au compteur, à 5/8 à trois points, rien que ça. Vous l’aurez compris, ce mercredi soir, tout a souri aux Espagnols, à l’image du jeune Willy Hernangomez (22 ans), qui s’est offert le luxe d’inscrire 16 points à la défense des Bleus.

Encore dans la course à la fin du premier quart-temps (19-16 pour l’Espagne) et à la mi-temps (43-30), les hommes de Vincent Collet n’ont ensuite rien pu faire. Si les derniers affrontements entre les deux formations avaient été très serrés, ce quart de finale des JO a très vite tourné en faveur de la Roja en seconde mi-temps. À tel point que la messe était déjà dite à l’entame du dernier quart (69-49).

Les Français n’y étaient pas

Pour le dernier match de sa grande et magnifique carrière sous le maillot de l’équipe de France, Tony Parker finit meilleur marqueur français (14 points). Nando de Colo complète la marque (13 unités), alors que Nicolas Batum n’aura pris que deux (petits) tirs. Comme l’a d’ailleurs parfaitement expliqué Boris Diaw à l’issue de la rencontre, les Français n’auront pas joué à leur niveau ce mercredi soir, avec notamment 16 balles perdues en attaque et seulement 38% de réussite à deux points… Trop peu pour rivaliser, face à des Espagnols qui n’en demandaient pas tant.

Alors que c’est une (immense) page de l’histoire du basket tricolore qui s’apprête à se tourner, l’Espagne va de son côté affronter en demi-finale le vainqueur de la partie entre les USA et l’Argentine.

 

 

 

Crédit photo : FIBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *