Basket – TQO : Florent Piétrus, « Ne pas attendre qu’on soit dans le dur pour réagir »

Lors de ses deux premières rencontres au TQO cette semaine – face aux Philippines et à la Nouvelle-Zélande – l’équipe de France a eu un mal fou à rentrer dans la partie, avant de finalement se réveiller pour faire la différence en seconde mi-temps. Une entame à travailler pour la demi-finale à venir ce samedi face à la Turquie (15h). « Il ne faut pas attendre qu’on soit dans le dur pour réagir. À partir de samedi, on va jouer des matches qu’on ne peut pas rater, prévient Florent Piétrus dans les colonnes de L’Équipe. Il faut penser défense car, en attaque, on sait qu’on a toujours des solutions. Il faut se poser les bonnes questions. Si on veut aller aux JO, il faudra défendre comme des chiens pendant quarante minutes. »

Dominés au rebond face aux Néo-Zélandais, les Bleus devront relever le défi face aux Turques et leur intérieur NBA Omer Asik. « Ils sont grands mais il faudra jouer sur nos qualités, courir, les boxer (bloquer) au rebond, explique Piétrus. On a tout ce qu’il faut pour les embêter. Il faut passer par là pour aller aux JO. C’est des matches à la vie à la mort maintenant, on adore ce genre de match. C’est important pour nous. C’est la dernière étape de cette génération, on ne veut pas la rater. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *