Basket – TQO : Les Bleus ont mis le temps avant de dominer de vaillants Philippins

Dominés en début de match, les Français ont pris le temps mais ont finalement dominé une vaillante équipe des Philippines (93-84) pour leur entrée dans le TQO. L’essentiel est assuré, avant une deuxième rencontre dans deux jours face à la Nouvelle-Zélande.

 

Les Bleus, Nando De Colo en tête, avaient répété avant la rencontre que les Philippins étaient à prendre très au sérieux malgré le statut logique de favori de l’équipe de France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le début du match donnait (malheureusement) raison au joueur de Moscou. Plus agressifs (10 lancer-francs tentés à 2) et dictant le tempo du match, les coéquipiers d’Andray Blatche – qui marquait 14 des 20 premiers points de son équipe – viraient en tête à la fin du premier quart-temps (30-22). Les hommes de Vincent Collet avaient eux bien du mal à se mettre en route…

Heureusement, De Colo allait porter la France sur ses épaules en début de second quart-temps, avec neuf points inscrits dans les premiers instants du deuxième quart. Au fil des minutes, les Bleus revenaient dans la partie, à quatre points tout d’abord suite à un panier de Lauvergne (39-35), puis à une petite unité suite à un tir primé de Tony Parker (41-40). A noter également un court mais précieux passage défensif d’Adrien Moerman, qui parvenait à couper Blatche du ballon. Et après avoir souffert, c’est finalement à quelques secondes de la fin de la première mi-temps que les Français passaient devant au score (45-43 à la pause).

 

De Colo taille patron

Si l’équipe de France avait alors fait le plus dur en prenant les commandes de la partie – une idée confortée par le troisième quart-temps qui voyait les Bleus prendre 11 points d’avance (77-66) – les Philippins et leur meneur de jeu Romeo (19 points au total pour lui), ne lâchaient rien. Dans une salle qui ne demandait qu’à s’embraser, les Philippines grignotaient petit à petit leur retard. D’abord en revenant à 7 points (79-72), puis à 6 (81-75). C’est le moment que choisissait alors Mickaël Gelabale pour sortir de sa boîte et inscrire quatre points à la suite (85-75), qui faisaient un bien fou aux Bleus. Et si les locaux parvenaient (encore) à se rapprocher au score, c’est cette fois Boris Diaw (9 points, 6 passes décisives, 9 rebonds) et Kim Tillieux – précieux lors de cette rencontre et qui a d’ailleurs terminé la partie dans le cinq – qui sécurisaient la victoire de la France (93-84).

Comme ce fut déjà le cas lors de certaines séquences l’année dernière lors du championnat d’Europe, Nando De Colo s’est encore mué en patron ce mardi et finit meilleur marqueur de la partie (27 points), alors que Tony Parker, par ailleurs très en jambes, termine lui avec 21 unités. Les Bleus ont shooté à 66% à deux points et ont assuré l’essentiel, la victoire. Place désormais à la Nouvelle-Zélande dans 48 heures, pour une nouvelle rencontre décisive.

 

 

 

Crédit photo : FFBB

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *