Bleus / Euro : Payet, Kanté, Gignac, Digne… l’heure du bilan

Après ce dernier regroupement avant l’Euro, Didier Deschamps connaît – à quelques exceptions près – l’ensemble des vingt-trois joueurs qu’il convoquera au mois de mai. Quelques incertitudes ont par ailleurs été levées.

 

Ils ont validé leur ticket

Mis au placard depuis l’été dernier, Dimitri Payet est revenu de manière fracassante chez les Bleus durant ce mois de mars. Outre ses statistiques sur ces deux rencontres, il a surtout été influent dans le jeu des Bleus aussi bien comme titulaire qu’en tant que remplaçant. Sauf blessure, il sera difficile – pour ne pas dire impossible – de le sortir du groupe des 23 pour l’Euro.

Au milieu de terrain, il en sera de même pour Ngolo Kanté. Capable de jouer les doublures de Lassana Diarra devant la défense, il s’est montré très à l’aise dans un rôle à la Blaise Matuidi. Des projections vers l’avant incessantes, des récupérations dans le coeur du jeu… bref, en seulement deux sélections, l’ex-Caennais a très certainement validé son ticket pour l’Euro.

 

Il est en ballotage

 

Comme à l’automne dernier, André-Pierre Gignac s’est montré à son avantage lors du temps de jeu qui lui a été accordé. Un jeu en pivot, des espaces libérés, de la fluidité dans le jeu avec des remises à une touche et surtout, une grande efficacité face aux buts. Sur le terrain, ADP est incontestable. Il l’est d’ailleurs également dans la vie de groupe au regard de la joie procurée à ses coéquipiers avec son but mardi soir. Son sort dépendra en grande partie du retour, ou non, de Karim Benzema.

 

Ils ont perdu gros

 

A croire que certains observateurs se sont arrêtés aux trois premiers mois de la saison… Impressionnant avec l’AS Roma en début d’exercice, Lucas Digne semble avoir montré ses limites. Appelé à jouer les doublures de Patrice Evra, le Romain n’a vraiment pas donné satisfaction. Il est d’ailleurs l’un des coupables sur les deux buts russes. Faible dans son apport offensif, il pourrait être victime de ses prestations peu satisfaisantes. Même sans être convoqué, Layvin Kurzawa a très certainement repris du galon dans l’esprit de Didier Deschamps.

Dans l’axe, ou également à gauche, Jérémy Mathieu aussi a perdu gros. Alors qu’il a galéré pour réintégrer le groupe de Didier Deschamps, le Barcelonais n’aura eu droit qu’à huit petites minutes de jeu… avant de sortir sur blessure. Bilan des opérations : le joueur souffre d’une déchirure interne du ménisque gauche et devrait être absent plusieurs semaines. Une absence en défense centrale – ajoutée à celles de Kurt Zouma et d’Aymeric Laporte – qui pourrait donc profiter à Eliaquim Mangala ou à… Adil Rami, qui dispose d’un statut de titulaire indiscutable au FC Séville cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *