Bleus : L’heure de la confirmation pour Payet

Auteur d’une grande prestation vendredi soir face aux Pays-Bas, Dimitri Payet a frappé fort pour son retour dans le groupe France. A tel point, que Didier Deschamps en personne a publiquement annoncé son intention de l’amener à l’Euro en juin prochain…. à condition de confirmer.

 

Payet, un changement évident

 

Jusqu’à présent, Dimitri Payet était passé en Equipe de France tel un fantôme à chacune de ses sélections. Comme si le fait d’être convoqué n’était finalement qu’une fin en soi. A l’aube de son retour chez les Bleus, l’ex-Stéphanois avait pourtant prévenu : il a changé ces derniers mois. La tendance semblerait lui donner raison.

Contant dans l’inconstance tout au long de sa carrière, malgré un talent indéniable, Dimitri Payet a franchi un cap (mental) la saison passée auprès de Marcelo Bielsa. Terminé les exercices en demi-teinte, durant lesquels le néo-Hammer avait cette fâcheuse tendance à disparaitre à l’approche de l’hiver. Cela fait en effet dix-huit mois qu’il parvient à trouver cette constance dans son jeu en club, où il est devenu indiscutable aussi bien à West Ham United – cette saison – qu’à l’OM avant son transfert à l’été 2015. Ce qui lui a permis de (re)frapper naturellement à la porte de Didier Deschamps.

 

Intégrer les 23 avant de penser au 11 type

 

Vendredi dernier, il est enfin parvenu à reproduire ce type de prestations sous le maillot de l’Equipe de France au cours d’un récital quasi parfait pendant quatre-vingt dix minutes. Après avoir démontré qu’il était capable d’influencer le jeu des Bleus avec un statut de titulaire, il doit à présent montrer qu’il peut aussi répondre présent dans la peau d’un remplaçant. Car c’est bel et bien sur le banc de touche que Didier Deschamps lui réserve une place en vue de l’Euro.

Il ne faut pas se mentir, une unique prestation aboutie ne suffira pas à Dimitri Payet pour bouleverser la hiérarchie actuellement établie. Entré en cours de jeu contre les Pays-Bas, Anthony Martial a pour le moment rarement déçu – pour ne pas dire jamais – à chacune de ses apparitions sous le maillot bleu. Des performances qui font aujourd’hui du Mancunien le titulaire naturel du poste sur le flanc gauche de l’attaque.

Reste donc à confirmer en tant que remplaçant pour Dimitri Payet. S’il venait à se montrer à son avantage ce mardi soir face à la Russie, lors d’une entrée en cours de jeu, ce dernier validerait très vraisemblablement son ticket pour l’Euro. Une étape indispensable avant de songer à une place dans le onze de départ pour cette compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *