C1 / City : 18 % de chances pour Paris… une stat inutile

Selon les statistiques reprisent un peu partout, mais dont personne n’a la source officielle, le Paris Saint-Germain n’a que 18% de chances de se qualifier ce mardi soir face à Manchester City. Une donnée qui ne reflète pourtant pas véritablement la réalité de cette double confrontation.

 

Cela fait à présent une semaine que différents médias nous bassinent avec leurs pourcentages de chances de qualifications : le nul du  PSG, la (possible) remontada à venir du Real Madrid, le faible avantage du Bayern Munich et du FC Barcelone… aucun match n’échappe aux statistiques. Ces dernières ont toutefois des limites, comme cela a récemment été prouvé en Ligue des Champions.

 

Contre-statistiques, l’histoire récente n’en manque pas

 

La principale est d’entre elle – et peut-être la seule – est ne pas prendre en compte le contexte des rencontres. Preuve en est avec la remontada du FC Barcelone en 2013 en 1/8 de finale de la Ligue des Champions, après une défaite 2-0 à San Siro. Selon les statistiques, le Barça – qui n’avait que très peu de chances à l’issue de la première manche – devait passer à la trappe au retour. Les Blaugranas ont pourtant écrasé les Milanais (4-0) au retour au Camp Nou. Parce que, même avec un déficit de deux buts, le FC Barcelone était bel et bien largement supérieur à un AC Milan sur le déclin cette saison-là.

Un an plus tard, rebelote. C’est Manchester United qui sortira Olympiakos Le Pirée au même stade de la compétition (0-2 ; 3-0) grâce à un triplé de Robin van Persie. En phase de poules cette saison, c’est Arsenal FC – battu 2-3 à l’Emirates Stadium – qui est parti s’offrir le scalp de ces mêmes grecs au Stade Karaïstaki pour arracher sa qualification pour les 1/8 de finale lors de la sixième et dernière journée… sur un triplé d’Olivier Giroud.

Bref, peu importe le pourcentage de chance en faveur ou en défaveur du Paris Saint-Germain, quand une équipe au plus grand potentiel se manque à l’aller, son opportunité de se qualifier est toujours plus importante que veulent bien le dire les statistiques.

 

Un statut à prendre en compte

 

Une vérité qui se vérifie également dans l’autre rencontre de la soirée. Avec une victoire 2-0 du Real Madrid à Bernabeu au match aaller, qui miserait un euro sur une qualification du VFL Wolfsburg ce mardi soir à la Volkswagen Arena ? Honnêtement, pas grand monde mis à part les supporteurs des Loups et les gros parieurs. Pourtant défaits 2-0 à l’aller, les Merengues font pratiquement offices de favoris pour une qualification en 1/2 finale, en raison de leur statut, de l’expérience du groupe en C1 et d’un effectif pléthorique.

Ces arguments ne garantissent pas que la remontada aura bien lieu, mais cela prouve qu’un favori outrepasse ces statistiques, bien souvent inutiles lorsqu’un grand d’Europe est en difficulté. Que cela plaise ou non aux accrocs des stats, même avec 18 % de chances de se qualifier, le Paris Saint-Germain sera donc bel et bien favori ce mardi soir au moment de pénétrer sur la pelouse de l’Etihad Stadium.

En raison d’une plus grande expérience à ce stade de la compétition, d’un effectif à disposition largement supérieur à celui de Manchester City… mais surtout parce que, malgré un match aller complètement raté et conclu sur un score  nul au Parc des Princes (2-2), les Parisiens ont (fébrilement) dominé de pâles Citizens dans le jeu.

Bien que le terrain reste l’unique juge, la vérité du papier est bel et bien supérieure aux statistiques… qui cachent malheureusement autant de choses qu’elles n’en dévoilent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *