C1 / PSG : Chelsea, Paris dos au mur sans Verratti ?

Malgré la victoire du Paris Saint-Germain dimanche soir sur l’Olympique de Marseille, c’est surtout le nombre incroyable de pertes de balle et l’important déchet technique parisien qui inquiétait Laurent Blanc en conférence de presse.

Avec ou sans Verratti, Paris saura s’adapter

Si cette médiocre prestation d’ensemble a suffi pour venir à bout des vaillants phocéens, l’histoire pourrait être différente dans huit jours lors de la réception au Parc des Princes de Chelsea FC. Annoncée comme potentiellement préjudiciable contre l’OM, l’absence de Marco Verratti est susceptible d’être à nouveau au coeur du débat en Ligue des Champions puisque la participation de l’international italien -actuellement blessé- reste encore incertaine pour le moment.

Dans les colonnes de France Football, Alain Boghossian a fait le point sur l’influence de l’ex-pensionnaire de Pescara sur le jeu du Paris Saint-Germain. « Avec et sans Verratti, ce n’est pas le même PSG. On l’a vu encore dernièrement lors du match face à Saint-Étienne. On l’avait vu la saison dernière face au Barça en quarts de finale de la Ligue des champions, lorsqu’il était absent au match aller. Quand il n’est pas là, c’est compliqué. Il est l’homme-clé du jeu parisien. J’en ai déjà discuté pas mal de fois avec Laurent Blanc et je lui ai dit depuis qu’il a le Paris Saint-Germain : «Verratti, c’est ton homme de base, tu peux construire autour». Il est fondamental pour le PSG. »

L’absence -ou non- de Marco Verratti sera forcément déterminante lors de cette manche aller contre les Londoniens.  Le PSG semble cependant bien armé pour venir à bout des Blues. Au-delà du cas menant à l’Italien, c’est en effet l’animation offensive parisienne dans son ensemble qui a failli dimanche face à Marseille. Une première depuis de longs mois cette saison, qui ne se reproduira pas certainement pas de manière aussi brutale dans un match à l’enjeu bien différent d’un simple match de championnat. Un avis que partage Laurent Perrin, journaliste au Parisien : « Contre Marseille ? C’est un problème de suffisance. Le but précoce de Zlatan Ibrahimovic leur a peut-être fait croire que ça allait être facile. »

Bien plus que d’espérer un retour prématuré de son milieu de terrain, le PSG devra donc -avant toute chose- changer d’état d’esprit afin de se montrer à la hauteur de l’évènement dans une semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *