C1 : Le Real peut-il se faire piéger par City ?

Manchester City reçoit le Real Madrid ce mardi soir du côté de l’Etihad Stadium en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Une affiche qui n’a pas l’air des plus équilibrées sur le papier.

 

Manchester City trop léger sur la balance

 

Après avoir sorti le Paris Saint-Germain, dans ce qui ressemblait finalement à tout sauf à une surprise tant les Parisiens étaient amorphes sur cette double confrontation, Manchester City se frotte au Real Madrid ce mardi. Pour certains, il est évident que les Citizens réussiront l’exploit. Après tout, si la Juventus Turin l’a fait la saison passée… pourquoi pas voir un nouvel outsider se payer la tête de la Casa Blanca.

Oui mais voilà, Manchester City ce n’est pas la Juventus Turin. Les différences sont d’ailleurs abyssales entre ces deux clubs. Alors que la Vieille Dame est la définition même de l’équipe caméléon, à l’instar de l’Atletico Madrid ou de Chelsea FC, les Mancuniens ne sont qu’une pâle copie des Merengues.

Contrairement aux Turinois, qui peuvent aussi bien défendre en bloc qu’attaquer à tout-va lorsque cela est nécessaire, Manchester City n’a pas cette capacité à faire déjouer son adversaire. Preuve en est, en ne jouant que vingt minutes à son niveau sur les quatre-vingt dix du match aller, le Paris Saint-Germain était miraculeusement resté en course en vue du match retour. Une rencontre durant laquelle, en dépit de l’important déchet technique des Skyblues, les Parisiens ne se montreront jamais en mesure de se qualifier… à tel point, qu’il serait d’ailleurs presque plus juste de parler d’élimination parisienne que de qualification mancunienne.

Toujours en comparaison avec la Juventus Turin version 2014 / 2015, les Anglais ne savent pas faire le dos rond devant une équipe tournée vers l’offensive. Face à Paris, ils ont ainsi encaissé un but durant le temps fort adverse. Avec un Real Madrid capable de dynamiter une défense pendant toute une mi-temps, difficile d’imaginer City ne pas craquer au moins une fois dés ce match aller.

 

Une faillite du Real pour aider les Citizens ?

 

Malgré leur défense au niveau (très) incertain sur la scène européenne, les Skyblues pourront toujours se reposer sur une attaque redoutable avec Kevin De Bruyne en chef d’orchestre et Sergio Agüero à la finition. Si le duo Fernando – Fernandinho parvient à prendre la mesure sur le trio Modric – Kroos – Casemiro, il sera possible de voir les Citizens se projeter efficacement vers l’avant. Sans cela, difficile de donner cher de la peau de ces derniers.

Comme devant Wolfsburg au tour précédent, le Real Madrid a donc hérité d’un adversaire dont la force de frappe offensive est supérieure à sa solidité défensive. Les Madrilènes, contraints d’effectuer une remontada face aux Loups en 1/4 de finale, ont surement appris de leurs erreurs. Il semble ainsi impensable de les voir à nouveau se planter lors de cette première manche.

Faute de quoi, les Citizens pourront toujours rester en vie en attendant la deuxième manche programmée dans une semaine à Bernabeu… et une éventuelle nouvelle faillite collective.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *