C1 / TFC : Didot se fout de la qualif’ du PSG

Etienne Didot était présent en conférence de presse ce jeudi en fin de matinée afin d’évoquer la rencontre à venir face aux Girondins de Bordeaux (samedi, 20h00 sur beIN Sports), pour le compte de la 30e Journée de Ligue 1. Le joueur du Toulouse Football Club en a profité pour revenir – très brièvement – sur le fait majeur de la semaine, concernant le football français : la qualification du Paris Saint-Germain pour les 1/4 de finale de la Ligue des Champions.

Indirectement concerné par la prestation du club de la capitale, le milieu de terrain n’avait pas le coeur à se réjouir de cette performance compte tenu la situation du TFC : « Paris, honnêtement, je m’en fous un peu. Je suis content pour eux. Après, ce n’est pas mon problème. »

 

Didot veut profiter de la mauvaise passe girondine

Il s’est cependant davantage penché sur le plus important à ses yeux, à savoir la fin de saison des Toulousains, actuellement à la lutte pour sauver leur peau en Ligue 1. Loin d’être abattu, Etienne Didot a confié qu’il croyait encore aux chances de maintien de son équipe. « Même si c’est compliqué de se maintenir vu notre situation, ce n’est pas cuit mathématiquement. Si on joue comme on l’a fait lors du dernier match, on a des raisons d’y croire. »

Il a tout de même ajouté qu’une victoire sur les Girondins ce weekend serait impérative pour continuer de rêver. Il compte d’ailleurs sur l’actuelle mauvaise passe des Bordelais pour empocher les trois points. « Le maintien passera par une victoire contre Bordeaux. Eux aussi sont dans une période délicate… Mais, à choisir, je préférerais être en difficulté comme Bordeaux, qui vise habituellement le haut de tableau, que dans la nôtre. Pas mal d’équipes ont profité de notre situation, à nous de profiter de celle-là. »

Le joueur du Toulouse Football Club a par la suite eu un mot concernant Pascal Dupraz, le nouveau coach des Violets, ressorti de l’hôpital ce jeudi matin. « Son retour s’est fait dans le même état d’esprit que quand il nous a quitté, avec la même détermination et la même envie de gagner.Il n’a pas voulu en parler pendant trois heures. Il va bien. C’est l’essentiel pour lui, pour sa famille mais aussi pour nous. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *