C3 : 1-1 à Bilbao, l’OM peut regretter son match aller

Si l’élimination de l’Olympique de Marseille était prévisible à l’issue du match aller, les Olympiens pourront néanmoins avoir des regrets tant ils sont passés près de l’exploit du côté de San Mames face à l’Athletic Bilbao.

Un OM conquérant pendant 55 minutes

L’Olympique de Marseille y était presque… mais aura mis quatre-vingt dix minutes de trop à entrer dans cette double confrontation pour espérer un meilleur sort devant l’Athletic Bilbao.

Comme face au Paris Saint-Germain au début du mois, les Marseillais ont enfin offert une prestation de qualité. Comme il l’avait annoncé la veille de ce rendez-vous, Michel Gonzalez a bel et bien innové avec un système à deux attaquants. Démarrant cette rencontre retour tambour battant, les Olympiens dominent de la tête et des épaules le premier acte. Présents à la conquête du ballon, remportant chaque duel les uns après les autres, ils sont logiquement récompensés peu avant la pause sur une réalisation de Michy Batshuayi (40e).

A vingt-cinq mètres, légèrement excentré sur le côté gauche, Rémy Cabella trouve Georges-Kevin Nkoudou dans le couloir. D’une talonnade, ce dernier parvient à trouver Benjamin Mendy qui centre quasi instantanément. Le ballon trouve d’abord la tête de Michy Batshuayi, avant de rebondir sur Aymeric Laporte et de revenir dans les pieds de l’international belge, qui fusille Iago Herrerin à bout portant d’une frappe sous la barre.

L’OM logiquement punit par Bilbao

Les Phocéens débutent le second acte de la même manière mais subissent un contrecoup physique à l’approche de l’heure de jeu. Jusqu’alors très nerveux sur leur pelouse, en désaccord sur chaque décision arbitrale, les Basques reprennent pied et poussent leurs hôtes dans leurs retranchements durant plus d’un quart d’heure. Steve Mandanda repousse d’ailleurs l’échéance à deux reprises au cours de ce temps fort espagnol.

A l’approche des prolongations, l’intensité de la partie baisse au fil des minutes. Terminant celle-ci mieux que les Marseillais, les Basques tentent de forcer le destin dans les dix dernières minutes… et (enfin) parviennent à trouver la faille. Sur une attaque placée sur le côté droit de l’attaque, Susaeta est lancé dans la profondeur. Prenant le meilleur sur Benjamin Mendy, il réussit à centrer. Sabin Merino (80e), entré en jeu quelques instants auparavant, reprend parfaitement celui-ci d’une tête plongeante qui crucifie un Steve Mandanda impuissant sur cette action.

1-1 score final, si l’Olympique de Marseille peut nourrir des regrets sur le score de ce match retour -géré à l’expérience par l’Athletic Bilbao- c’est bel et bien sur le match aller que les hommes de Michel Gonzalez ont perdu cette double confrontation. Ils s’arrêtent ainsi aux portes des 1/8 de finale dans cette Europa League.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *