C3 : Liverpool, Villarreal, Séville… le résumé de la soirée

Les 1/4 de finale de l’Europa League ont livré leurs verdicts jeudi soir. Liverpool FC est revenu de nulle part, le Shaktior Donetsk et Villarreal ont confirmé leur résultat de l’aller tandis que le FC Séville a bataillé jusqu’au bout pour arracher son ticket pour les demi-finales.

 

Liverpool en traditionnel miraculé

 

Menés 0-2 au bout de neuf minutes, puis 1-3 à l’heure de jeu… les Reds sont revenus d’entre les morts pour s’imposer dans les arrêts de jeu. Suite à une entame de match catastrophique, Liverpool FC est au pied du mur après moins de dix minutes, en raison des réalisations de Mkhitaryan (5e) et Aybameyang (9e).

Moins efficaces durant les 45 premières minutes, pratiquement à l’agonie au regard des occasions concédées, les hommes de Jürgen Klopp sont tout heureux de n’avoir que deux longueurs de retard à la pause. En deuxième mi-temps, Origi (48e) redonne espoir… mais voit Reus (57e) réaliser une nouveau break en faveur du Borussia Dortmund dans la foulée.

Menés 1-3, les Anglais doivent alors marquer à trois reprises pour se qualifier. Dix minutes plus tard, Coutinho (66e) entame la marche en avant. S’ensuit alors une quasiment trente minutes d’attaque/défense. A l’entame du dernier quart d’heure Sakho (78e) remet les deux équipes à égalité… avant que son comparse de la défense centrale, Dejan Lovren (90e +1) , ne permette aux Reds de réaliser le miracle dans les ultimes minutes de la partie. Qualifié durant 87 minutes, le Borussia Dortmund n’a pu résister à la furia d’Anfield Road.

 

Donetsk et Villarreal en démonstration

 

Dans l’est de l’Europe, l’heure n’était pas au suspense. Déjà vainqueurs à l’aller, le Shaktior Donetsk et Villarreal ont confirmé de fort belle manière. Face au Sporting Braga, les Ukrainiens n’ont pas fait de détail. Srna (25e sp), Kovalenko (50e) et un doublé de Ferreira (42e et 73e)… contre-son-camp ont fini d’achever le (peu) d’espoirs des Lusitaniens.

Scénario identique dans l’autre rencontre de l’est. Le Sparta Prague n’y a jamais cru. Menés 0-4 à domicile par Villarreal, Bakambu (5e et 49e), Castillero (43e) et Soriano (45e +2) ayant fait le travail, les Tchèques ont eu un semblant de réaction par l’intermédiaire de Dockal (65e) et Krejci (71e).

 

Séville en habitué dans le dernier carré

 

Dans la dernière opposition de la soirée, le FC Séville a failli passer à la trappe. Malgré leur victoire à l’aller sur l’Athletic Bilbao, les Andalous ont dû passer par les tirs au but pour s’en sortir. Au cours de la partie, Gameiro (59e) avait répondu à Aduriz (57e), avant que Raul Garcia ne pousse les deux équipes aux prolongations. Deux montants de part et d’autre, puis la fatidique séance de tirs au but (5-4) durant laquelle le manqué de Beñat a fait la différence au détriment des Basques… pour la plus grande joie des Sévillans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *