C3 / FC Bâle : Cruel pour les Verts !

Comme l’Olympique de Marseille un peu plus tôt dans la soirée, l’AS Saint-Etienne a elle aussi quitté la scène européenne ce jeudi soir. Les Verts pensaient pourtant avoir arraché la qualification à une minute du terme de la partie… l’espace de quelques secondes seulement.

Il aura Zuffi d’un rien pour les Verts…

Christophe Galtier avait annoncé la couleur mercredi en conférence de presse : l’AS Saint-Etienne allait défier le FC Bâle avec l’intention d’inscrire des buts du côté du Parc Saint-Jacques.

Le scénario de la partie ne donne de toute façon pas le choix aux Stéphanois. Après un face à face manqué par Kevin Monnet-Paquet (7e) d’entré de jeu devant Tomas Vaclik, ces derniers concèdent l’ouverture du score sur un coup-franc direct de Luca Zuffi -à l’entrée de la surface de réparation- au quart d’heure de jeu. A partir de cet instant, le FC Bâle laisse la possession du ballon aux Verts. Ils ne parviennent cependant pas à revenir à la marque au bout des quarante-cinq premières minutes.

La seconde période est du même acabit que la précédente. Les Bâlois laissent venir l’ASSE et se contentent de quelques piques pour inquiéter Stéphane Ruffier. Longtemps impuissants et trop imprécis devant les cages adverses, les hommes de Christophe Galtier montent d’un cran à l’entame des vingt dernières minutes. Alors qu’ils entrent dans un temps fort, Valentin Eysseric perd ses nerfs et doit -logiquement- quitter ses partenaires. On pense alors les l’AS Saint-Etienne condamnée mais deux minutes plus tard l’espoir renaît avec l’expulsion de Breel Embolo, pour un second avertissement.

Deux minutes, ce sera également le laps de temps durant lequel l’AS Saint-Etienne pensera arracher sa qualification. Le temps pour Mustapha Bayal Sall (89e) d’égaliser en devançant la sortie du portier suisse sur un des rares centres réussis de Renaud Cohade. La joie, de courte durée, sera à la hauteur du désespoir qui suivra peu après. Dans la foulée, le FC Bâle repart de l’avant. Sur un centre venu de la gauche, Michael Lang -esseulé au second poteau- remise au centre de la tête. Très certainement de manière involontaire, il trouve Luca Zuffi qui ajuste une nouvelle fois Stéphane Ruffier, d’une frappe croisée aux cinq mètres cinquante ce coup-ci.

2-1, le FC Bâle reprend définitivement l’avantage et arrache sa qualification pour les 1/8 de finale de l’Europa League. Une triste fin pour l’AS Saint-Etienne qui méritait une toute autre issue… mais qui n’aura -comme souvent ces derniers temps- pas su défendre son avance à un moment crucial de la rencontre. Un manque d’expérience dont aura finalement profité les Helvètes avec une réussite maximale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *