C3 : Villarreal – Séville, les Espagnols au rendez-vous

Les demi-finales aller de l’Europa League se déroulaient jeudi soir. Villarreal recevait Liverpool FC au Madrigal tandis que le FC Séville se déplaçait du côté de Lviv pour affronter le Shakhtar Donetsk.

 

Villarreal au bout du suspense

 

Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, pendant quatre vingt-dix minutes et à la fin c’est toujours l’Espagne qui gagne… du moins en coupes d’Europe. Après les avantages pris par les clubs madrilènes en Ligue des Champions un peu plus tôt cette semaine, deux autres formations espagnoles étaient encore en lice en Europa League jeudi soir.

A domicile, devant le public du Madrigal, Villarreal a fait le travail contre Liverpool FC (1-0 score final). Le Sous-marin jaune aura tout de même dû attendre les arrêts de jeu pour faire la différence, grâce à une réalisation d’Adrian Lopez (90e +2) sur un service de Denis Suarez… et une erreur de placement de Kolo Touré. Au terme d’une partie riche en intensité, totalement débridée dans les vingt dernières minutes, ce sont donc les Ibères qui ont réussi à prendre un léger avantage en vue du match retour programmé dans une semaine du côté d’Anfield Road.

 

Le FC Séville au bout de la logique

 

Dans l’autre rencontre de la soirée, le FC Séville est également ressorti gagnant face au Shakhtar Donetsk… mais pas au tableau d’affichage. Malgré l’ouverture du score rapide de Vitolo (6e), les Andalous concèdent deux buts dans les minutes qui suivent par l’intermédiaire de Marlos (23e) et Stepanenko (36e).

Totalement bouffés entre la 20e minute de la partie et l’heure de jeu dans les zones de vérités, aussi bien physiquement que territorialement, les visiteurs reprennent le dessus dans les duels dans la dernière demi-heure. Ils parviennent ainsi logiquement à revenir au score grâce à un penalty de Kevin Gameiro (82e), qui avait eu deux occasions franches peu de temps avant cette réalisation… notamment un but refusé pour un hors-jeu très limite. 2-2 score final, les Sévillans assurent l’essentiel avant de recevoir les Ukrainiens à Sanchez-Pizjuan dans sept jours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *