#CDLR / Débat : Ibrahimovic, un bon coup pour Man United ?

Pour ce nouveau ‘Clash de la Rédaction‘, Tribune Sports se penche sur la venue – désormais officielle – de Zlatan Ibrahimovic à Manchester United. L’objet de ce débat est donc le suivant : « Zlatan Ibrahimovic est-il un bon coup pour les Red Devils ? »

 

 

Ibrahimovic, flop en vue pour les Red Devils

 

« Cinquième de Premier League cette saison – et par conséquent non qualifié pour la prochaine Ligue des Champions – Manchester United a donc « misé » sur Ibra pour tenter de renouer avec le titre de champion d’Angleterre, qui lui échappe depuis 2013 maintenant (une éternité pour un club comme Manchester United). Mais l’arrivée de Zlatan apportera-t-elle un vrai plus à MU ou servira-t-elle seulement à faire vendre des maillots ? Très honnêtement, je penche pour la deuxième solution..

L’année dernière, les Red Devils avaient choisi de recruter de jeunes éléments prometteurs pour renforcer leur secteur offensif et prêter main forte à l’inusable Wayne Rooney – qui commence d’ailleurs à être un peu usé justement. Anthony Martial et Memphis Depay ont donc débarqué du côté d’Old Trafford, avec une certaine réussite pour le premier nommé, qui a cumulé onze buts et quatre passes décisives en 32 rencontres de Premier League pour sa première saison.

Après avoir opté pour la carte jeune, pourquoi les dirigeants mancuniens jettent leur dévolu sur un joueur qui est largement plus proche de la fin que du début ? Une question qui se doit d’être posée… Le transfert d’Ibrahimovic n’est-il pas seulement un (gros) coup médiatique ? Et ce sans oublier que le géant suédois devrait logiquement faire de l’ombre et ralentir la « progression » de Martial. Judicieux ? Je ne pense pas. Que Manchester United veuille trouver un attaquant de classe mondiale pour retrouver les sommets et tirer l’équipe vers le haut, cela peut être compréhensible… sauf que Zlatan ne rentre pas dans cette case, loin de là ! On passera sur son absence et son manque d’efficacité lors des matchs importants de Ligue des Champions – vu que Manchester ne la disputera pas la saison prochaine – mais il y avait certainement mieux – bien mieux – à faire sur le marché pour se renforcer…
À Paris, Ibrahimovic faisait un peu ce qu’il voulait sur le terrain (coucou Laurent Blanc) et aimait parfois dézoner pour toucher un peu plus le ballon et orienter le jeu. Sauf qu’à Manchester, cette tâche peut être effectuée par… Wayne Rooney. Les deux ne risquent-ils pas de se marcher sur les pieds ? L’ancien joueur de l’Inter et de la Juventus parviendra-t-il à mettre son gigantesque ego de côté face au « patron » mancunien ? À peine arrivé, José Mourinho va avoir de l’occupation pour gérer son vestiaire… Sur les ondes de RMC, Emmanuel Petit affichait également son scepticisme. « Il y a déjà un joueur emblématique qui commence un petit peu à traîner sa lourdeur sur le terrain Wayne Rooney, dans un championnat très physique où c’est du box to box souvent, où on demande vraiment aux attaquants d’avoir une dimension physique. Peut-être qu’Ibra pourra apporter une touche différente. Mais ce n’est pas le joueur que j’attendais à Manchester United, pour le dire franchement. Peut-être que je me trompe. Je ne sais pas. Je pense que c’est un pari risqué. » Le champion du monde 1998 a tout dit… »

 

 

 

Ibrahimovic, un énorme coup des Red Devils

 

« Il ne fait pas l’ombre d’un doute que la venue de Zlatan Ibrahimovic est le gros coup de l’été pour Manchester United. Et les arguments pour s’en convaincre ne manquent pas !

En premier lieu, le Suédois débarque gratuitement du côté d’Old Trafford en ce premier jour de juillet. S’il est évident que Zlatan Ibrahimovic ne jouera pas pour le SMIC sous le maillot des Red Devils, récupérer un joueur d’une telle encablure sans indemnité de transfert est déjà un énorme coup.

Deuxièmement, toujours d’un point de vue financier, Zlatan Ibrahimovic est un indéniable atout marketing. Bien que son palmarès n’arrive qu’à la cheville des Cristiano Ronaldo et autre Lionel Messi – un comble pour un joueur de deux mètres ! – l’intéressé n’a rien à leur envier d’un point de vue marketing. Le fait de ramener un joueur aussi bankable auprès des publicitaires, qui plus est dans le championnat le plus rentable et le plus exposé au monde, cela va bien au-delà du simple tour de force… c’est un véritable coup de génie en terme de retombées financières, ne serait-ce que pour la vente de produits dérivés. Et cela sans même penser aux différentes déclarations de l’ex-Parisien, qui ne manqueront pas d’alimenter la presse au quotidien… surtout avec un certain José Mourinho sur le banc de touche des Red Devils pour l’épauler !

Le dernier point concerne un aspect purement footballistique. On dira ce qu’on voudra, mais disposer d’un joueur comme Zlatan Ibrahimovic – même âgé de 34 ans – à la pointe de son attaque, cela ne peut-être que positif. Surtout dans le contexte actuel des Red Devils. Depuis trois saisons, et la fin de l’ère Ferguson, le club est effectivement en pleine reconstruction. Malgré les millions d’euros dépensés en pagaille sur le marché des transferts, ces derniers n’ont toujours pas trouvé leur tueur des surfaces, capable de faire la différence à tout moment.

En dépit de son indéniable talent, Anthony Martial est encore trop tendre pour tenir à lui tout seul l’attaque d’un club aussi prestigieux que Manchester United. A ses côtés, il en est de même pour les Marcus Rashford et autre Memphis Depay. Quant à Wayne Rooney, il n’évolue plus en pointe depuis quelques années déjà. L’arrivée du géant suédois semble donc tomber à un moment propice. Il aura en effet un an pour faire progresser ces jeunes talents prometteurs et assurer cette fameuse transition… qui paraît interminable chez les Red Devils au fil des intersaisons manquées.

Même sans avoir mené le Paris Saint-Germain sur le toit de l’Europe – ce qui ne sera de toute façon pas sa mission de l’autre côté de La Manche, puisque Manchester United ne disputera que l’Europa League la saison prochaine – Zlatan Ibrahimovic n’a cessé de recevoir l’éloge des jeunes joueurs parisiens tout au long de ses quatre années dans la capitale française. Dernièrement, c’est Serge Aurier qui disait tout le bien qu’il pensait des méthodes de travail de son ex-coéquipier. Avant lui, Adrien Rabiot, Lucas Moura, Marco Verratti et même (le moins glorieux) Jean-Christophe Bahebeck en avaient fait de même… Et quand on sait que l’effectif mancunien est actuellement en pleine régénération avec des jeunes pousses prometteuses à chaque poste, il est difficile de penser que la riche expérience d’Ibrahimovic sera de trop cette saison à Manchester United.

D’un point de vue marketing, médiatique et sportif, Zlatan Ibrahimovic constitue à coup sûr la bonne pioche de l’été pour les Mancuniens. »

 

 

Avec Nicolas Breton et Eitel Mabouong

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *