Champions Cup / Lorenzetti – Boudjellal : « On est tellement en concurrence qu’on est obligés de se brancher ! »

Depuis quelques années désormais, les matchs entre le Racing et Toulon ne cessent de faire couler de l’encre, en raison notamment de la personnalité des présidents des deux clubs, qui ne sont pas les derniers pour adresser quelques amabilités en direction de l’adversaire.
Et pourtant, dans une interview croisée pour La Provence, Mourad Boudjellal et Jacky Lorenzetti l’assurent : ils s’adorent ! « Je l’aime et je pense que c’est vraiment réciproque, explique ainsi Boudjellal. Alors oui, on s’invective, mais c’est parce qu’on a deux forts caractères et parce qu’on est des coqs ! (Il rit) Du coup, on aime bien se chatouiller. On est tellement en concurrence qu’on est obligés de se brancher ! » Un discours similaire, bien que plus nuancé, chez Lorenzetti. « Avec Mourad, on partage néanmoins beaucoup de sujets communs et d’appréciations sur le rugby. Nos avis sont parfois différents. Notre mentalité et nos expressions aussi. Cela vient naturellement de notre point d’ancrage respectif (Il sourit). D’un côté, il y a Toulon, une ville chaude, chaleureuse et ensoleillée ; de l’autre, il y a la région parisienne plus laborieuse (sic) et davantage pluvieuse. » 

« Moi, j’aime bien le bonhomme »

Et le président du Racing 92, qui rêve bien évidemment de décrocher (enfin) un titre avec le club ciel et blanc, avoue par ailleurs avoir le plus grand respect pour le travail effectué par son homologue à la tête du club varois. « Sur le plan des résultats obtenus par Mourad à Toulon, il n’y a rien à dire : trois titres européens (2013, 2014, 2015), un Bouclier de Brennus (2014). Moi, je suis à la bourre ! Je suis donc dans la peau du challenger. Concernant Mourad plus particulièrement, je salue la façon dont il mène sa vie. Il le fait assez librement et c’est très remarquable. Moi, j’aime bien le bonhomme. »
Malgré ces belles paroles, la tension sera maximale dimanche, lors du quart de finale de Champions Cup entre les deux équipes (coup d’envoi à 17h15 à Colombes).

 

 

Crédit photo : Le Journal du Dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *