Champions Cup : Lucas Pointud (Stade toulousain) dénonce l’injustice de sa sanction

Comme son compère de la troisième ligne Jerome Kaino, Lucas Pointud n’avait plus joué depuis la première journée européenne et le match à Bath avant de renouer à la compétition samedi dernier face aux Wasps. À la différence près qu’il avait lui écopé de quatre semaines de suspension (soit une de moins que le Néo-Zélandais). Pour quelle raison ? La commission avait déterminé « que Pointud avait heurté la tête de Nathan Catt avec son épaule et que cet acte de jeu déloyal aurait mérité un carton rouge ». Et ce malgré le courrier du joueur anglais dédounant l’ancien Briviste…

« Une injustice de A à Z »

Alors, forcément, le joueur de 30 ans a bien eu du mal à digérer cette décision. « Du début à la fin, je l’ai vécu comme une injustice. Il n’y avait ni sanction, ni carton d’ailleurs. Je l’ai donc vécu comme une injustice de A à Z », explique-t-il dans une interview à La Dépêche du Midi.

Et même s’il estime avoir utilisé cette période « à bon escient », il considère que cela a été plus dur encore qu’une blessure. « Je l’ai vécu comme ça. Car la blessure, certes, elle te tient éloignée du terrain mais il y a eu un accident. Cela reste un pépin physique. Et on est dans l’objectif de se réparer et de réintégrer ensuite le groupe. Avec la suspension, on est quand même au contact du groupe. On travaille dans un but et dans une démarche qu’on a mise en place tous ensemble pour accompagner l’équipe toute l’année. Mais on sait qu’on a aucun pouvoir, aucun impact si ce n’est celui d’accompagner. »

Pour son retour, il a activement participé au succès des siens, puisqu’il a passé plus de 60 minutes sur la pelouse avant d’être remplacé par Clément Castets.

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *