Champions Cup / R92 – RCT : Toulon déchu, le Racing enfin en demie… Les enseignements de la rencontre

Pour le dernier match des quarts de finale de Champions Cup, le Racing 92 a triomphé du RCT à domicile (19-16). Le Racing peut encore rêver de décrocher sa première étoile européenne. Pour Toulon en revanche, la route s’arrête là, après trois succès consécutifs dans cette compétition.

 

Et pourtant, Toulon ne s’est pas affolé…

Bien que rapidement mené 10-0 dans ce quart de finale – avec une pénalité de Carter (2e) et un essai de Imhoff (3e) –  Toulon ne s’est jamais affolé. Même quand le Racing dominait et enchaînait les temps de jeu, les Toulonnais parvenaient à ne pas craquer en défense et à résister à la puissance francilienne, en se consommant très peu dans les rucks notamment.
Et petit à petit, le RCT a même su revenir dans la partie, pour atteindre la pause sur un score de parité (10-10), avec un essai de Charles Ollivon et une pénalité de Pélissié.

 

… Mais a laissé des points en route

Et les hommes de Bernard Laporte auraient même pu virer en tête à la mi-temps sans les points laissés en route au pied. En effet, quasiment coup sur coup, Delon Armitage (31e) – à 40 mètres à gauche – et Jonathan Pélissié (34e) – de 22 mètres – ne parvenaient pas à concrétiser les occasions varoises.

 

L’impensable raté de Machenaud… sans conséquences

Nous sommes à la 75e minute. Alors que les deux formations sont toujours à égalité (16-16), le Racing réussit à récolter une pénalité. L’occasion est alors donnée à Maxime Machenaud de faire gagner son équipe. En face des poteaux, à près de 30 mètres, le demi de mêlée s’élançait… et ratait la cible ! Un raté « impensable », qui aurait pu coûter cher, très cher à son équipe. Heureusement pour lui, il se voyait offrir une nouvelle occasion quelques instants plus tard et parvenait, cette fois, à réussir son coup de pied (19-16, 78e).

 

Le Racing 92 tient (enfin) sa première demi-finale

Après avoir subi une cruelle défaite l’année dernière devant les Saracens (11-12) dans les dernières secondes de la partie, les Racingmen ont enfin réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe d’Europe, et ce pour la première fois de leur histoire. Les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit peuvent donc encore rêver de décrocher leur première étoile européenne.

 

Toulon va découvrir la vie sans Coupe d’Europe

Triple tenant du titre, le RCT va cette saison découvrir la vie sans Coupe d’Europe. Et les Toulonnais pourront profiter des week-ends de repos que va engendrer cette élimination pour se reposer et tenter de finir la saison en boulet de canon en Top 14, où ils sont actuellement à la quatrième place.

 

 

Crédit photo : Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *