EA Guingamp : Des objectifs, « zéro limite » pour Kombouaré

Comme annoncé ces derniers jours, Antoine Kombouaré succède à Jocelyn Gourvennec à la tête de l’EA Guingamp. Lors de sa présentation officielle face à la presse ce mercredi, l’ex-coach du RC Lens a confié qu’il ne se fixait aucune limite avec les Guingampais. L’intéressé a au passage rendu hommage à Gervais Martel, son ancien président chez les Sang et Or.

 

 

Son choix d’opter pour l’EA Guingamp


Présentation officielle d’Antoine Kombouaré par EAGuingamp1912

 

« C’est allé vite, j’ai senti des gens motivés, un président qui m’a sorti les mots pour me faire venir. Avant Guingamp, j’ai eu d’autres propositions et des discussions bien avancées, mais ça ne s’est pas fait. Mais c’est de l’histoire ancienne. Comme l’a dit le président Desplat, au premier coup de fil (vendredi dernier), j’ai eu une sensation positive et c’était parti. Je n’ai pas d’agent, et quand il y a un feeling, j’y vais, c’était pareil quand je suis allé à Lens. »

 

 

Les objectifs de la saison à venir

 

L’objectif, c’est de se faire plaisir humainement et si je suis heureux ici, je pense être capable de faire un bout de chemin avec ce club en engrangeant je l’espère bien quelques succès. L’ambition, c’est de continuer le travail de Jocelyn (Gourvennec, son successeur, parti à Bordeaux), car il a fait du super boulot.

Je viens pour m’inscrire et travailler dans la durée, avec humilité et ambition. Il ne faut jamais se donner de limites. Je viens de l’infiniment lointain et de tout petit (Nouvelle-Calédonie) mais j’ai eu la chance de faire carrière. Après, je suis quelqu’un qui aime le combat, avec la volonté de produire du jeu et de marquer. »

 

 

Une usure au RC Lens ?

 

« Non. Quand je suis dans le travail, il n’y a jamais de lassitude, parce qu’on est des chanceux. Et avec le président (Gervais Martel), on a eu une relation particulière, mais maintenant c’est un ami. On a galéré trois ans, mais il a beaucoup plus galéré que moi. Par rapport à lui, j’ai eu des soucis dérisoires et si le club continue d’exister dans le monde pro, c’est grâce à lui. »

 

Avec L’Equipe.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *