[Billet] : Menacée, la Russie s’expulsera elle-même !

C’est à croire qu’il y a des sanctions qui ne servent à rien ! Récemment placée dos au mur par l’UEFA – suite aux émeutes qui se sont déroulées du côté de Marseille, en amont et au terme de la rencontre face à l’Angleterre – la Russie doit désormais tenir ses supporteurs sous peine de rentrer plus tôt du côté de Moscou.

 

 

Russie, mission expulsion débutée dés 2015

 

Certainement par crainte de que les sanctions ne tombent plus rapidement que prévu, les Russes ont décidé de ne plus se battre… y compris sur le terrain, au cas où un gros tacle puisse être interprété comme une provocation envers l’adversaire. Il faut dire que la Russie fait tout depuis de longs mois pour ne pas s’éterniser dans l’hexagone. Cela avait commencé dés la phase de qualification. Alors que Fabio Capello remplissait parfaitement l’objectif de ne pas se qualifier pour cet EURO 2016, le Mister a injustement été évincé.

Une fois la qualification acquise, la nouvelle mission fut alors de quitter le territoire le plus rapidement possible. Et comme une équipe a toujours besoin de ses supporteurs dans un sport collectif, le douzième homme – comme on l’appelle très souvent dans le monde du ballon rond – avait parfaitement rempli son rôle en lançant les hostilités face à son homologue anglais dans les rues de Marseille, quarante-huit heures avant la rencontre sur le terrain.

Mais encore une fois, en dépit de cette bonne volonté, cela ne s’était pas avéré suffisant aux yeux de l’UEFA pour avoir droit à une sanction ! Les règles étaient pourtant claires d’entrée de jeu : l’unique moyen de se faire exclure était de se battre à l’intérieur d’une enceinte de football. C’est donc très logiquement que les combats de la veille sur le Vieux-Port ne furent donc pas comptabilisés par l’association européenne régissant le football européen.

 

 

Un ultime recours lundi soir…

 

La deuxième couche passée à l’intérieur du Stade Vélodrome au coup de sifflet final n’ayant une nouvelle fois pas suffi, les Russes ont décidé de prendre les choses en main. Et parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soit-même, c’est sur le terrain ce coup-ci que l’opération ‘Expulsion’ s’est poursuivie. Afin de ne pas risquer une qualification pour les 1/8 de finale, ces derniers ont décidé de ne commencer à jouer qu’au retour des vestiaires… une fois le score suffisamment lourd pour être certains de ne pas pouvoir le remonter. Mieux encore, le faux espoir est intervenu par l’intermédiaire d’une réduction du score tardive… au cas où l’opportunité d’égaliser se présentait.

Battue seulement 2-1, la Russie maintient – bien malgré elle – encore quelques chances de qualification pour le tour suivant. Le but sera donc de pas l’emporter lundi prochain contre le pays de Galles. A moins que cette rencontre ne soit annulée d’ici-là grâce à un coup de main (ou de pied) du douzième homme…

 

 

Le résumé de la rencontre Russie – Slovaquie

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *