EURO 2016 : Une Belgique convaincante mais perfectible

La Belgique affrontait l’Irlande ce samedi après-midi du côté de Bordeaux. Après leur défaite devant l’Italie pour leur début dans cet EURO 2016, les Diables Rouges devaient à tout prix l’emporter afin de se relancer pour une place en 1/8 de finale. De l’autre côté, l’Irlande avait l’intention de faire du mieux possible dans le but de rester en course pour une possible qualification au tour suivant.

 

 

Une Belgique dominatrice devant… et poussive derrière

 

Cela pouvait sentir la poudre pour la Belgique ce samedi en cas de contreperformance. Désirant se rassurer le plus vite possible, les hommes de Marc Wilmots débutent pied au plancher et mettent leur adversaire sous pression dés les premières minutes de cette rencontre. Les premières situations ne tardent pas à arriver mais, comme face à l’Italie, les occasions ne sont pas légions.

Dans une partie riche en intensité, les Belges poursuivent leur phase d’occupation dans les vingt-cinq mètres adverses. Le danger se fait de plus en plus ressentir sur les cages irlandaises au fil des minutes et les occasions ne tardent pas à arriver. Véritablement à son avantage offensivement, la Belgique se montre néanmoins friable défensivement. Opérant uniquement en contre, l’Irlande a en effet l’espace nécessaire pour apporter le danger dans le camp adverse mais pêche pas un manque de justesse dans l’avant-dernière passe.

0-0 à la mi-temps, malgré le score, il semble évident que les Britanniques ne pourront faire mieux qu’un résultat nul dans un match où leurs carences techniques les empêchent d’exploiter de manière efficace de réelles situations intéressantes. Bien qu’elle n’ait pas encore trouvé la faille, la Belgique parait largement en mesure de s’imposer tant son emprise dans le camp adverse est criante.

 

 

Une donne favorable aux Diables Rouges en 2e MT

 

Il ne faut d’ailleurs pas beaucoup de temps en deuxième mi-temps pour voir les Belges ouvrir la marque. Ironie du sort, c’est par le biais d’une contre-attaque que les Irlandais se font châtier. A la suite d’une récupération à l’entrée de leur propre surface de réparation, les Diables Rouges se lancent dans une remontée de balle rapide de quatre-vingt mètres. Au départ de l’action, Romelu Lukaku (48e) – vivement critiqué après son match contre l’Italie – permet aux siens de mener au score en venant ajuster Given d’une frappe aux seize mètres cinquante.

Le plus dur est fait pour la Belgique et cette partie change totalement de physionomie. Piquée au vif, l’Irlande commence peu à peu à mettre le pied sur le ballon. En dépit de bonnes intentions et de rares alertes dans les couloirs aux abords de la surface adverse, les Irlandais ne parviendront jamais à inquiéter leurs adversaires… alors que les espaces sont bel et bien présents, en raison de cet éternel marquage laxiste de la part des coéquipiers d’Eden Hazard. Largement supérieurs dans cette partie, ces derniers se contentent logiquement de laisser venir les Insulaires afin de mieux les prendre en contre. Axel Witsel (61e) puis à nouveau Romelu Lukaku (70e), sur une phase de possession puis par l’intermédiaire d’un contre rondement mené, se chargent d’alourdir la note.

3-0 score final, la Belgique répond à l’Espagne au tableau d’affichage… mais doit encore améliorer quelques points, notamment son équilibre défensif, si elle veut réellement aller au bout dans cet Euro 2016. Il faudra auparavant confirmer ce résultat devant la Suède, par un match nul ou idéalement avec une victoire, afin de valider de manière définitive ce ticket pour les 1/8 de finale. En face, l’Irlande n’est pas encore éliminée mais devra à tout prix l’emporter face à l’Italie si elle veut se hisser au tour suivant.

 

 

Le résumé de la rencontre Belgique – Irlande

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *