EURO 2016 : La presse britannique salue le « parieur Hodgson »

Un voyage qui continue, un pari réussi pour Roy Hodgson et Gareth Bale trop brave… Voici un éclairage de la presse anglo-galloise après la victoire au buzzer de l’Angleterre sur le pays de Galles jeudi du côté de Lens.

 

La presse écrite

 

Le but de Daniel Sturridge dans le temps additionnel a donné la première victoire de cet Euro 2016  à l’équipe de Roy Hodgson. C’est d’ailleurs l’image de l’attaquant de Liverpool qu’on retrouve partout dans les tabloïds et les journaux pleins formats.

Pour The Sun, c’était le cas avec “Eurosturr(1) et le but décisif de Sturridge, synonyme de la poursuite du voyage dans cet Euro pour les Three Lions.

Le point d’intérêt du Guardian était le pari de Roy Hogdson effectué à la mi-temps, en faisant entrer Daniel Sturridge et Jamie Vardy en lieu et place de Raheem Sterling et Harry Kane. Le journal titrait ainsi “Le parieur Hodgson fait fortune”, en raison de ses décisions gagnantes après une première mi-temps faible offensivement pour son équipe.

Finalement, seul le journal national du pays de Galles s’interroge sur l’avenir des Gallois dans cette compétition :  “Quelle suite pour pays de Galles ?” titre-t-il en ce sens. Le Western Mail illustre ce lot de questions avec une photo du défenseur central Ben Davies, la tête en ses mains, allongé sur la pelouse du stade Bollaert-Délélis à la fin du match.

angleterre galles euro 2016

 

Presse radio

 

Sur BBC5 Live on pouvait entendre deux anciens attaquants, l’anglais Chris Waddle (62 selections, ndlr) et le gallois Nathan Blake (29 selections, ndlr).

Toutes les statistiques montrent que l’Angleterre a mérité la victoire. Il faut reconnaitre que les Gallois ont été valeureux, bien organisés et qu’ils nous ont offert un défi mais on sentait qu’un ballon allait tomber dans la surface pour le but décisif” confie pour sa part l’ex-Marseillais.

Son confrère Gallois, qui a pris sa retraite en 2003, expliquait pour sa part que que la star nationale Gareth Bale a passé une après midi compliqué : “Bale a été trop brave ! Il a essayé d’aider la défense un peu trop souvent et quand on dégageait le ballon, il n’y avait personne de l’autre côte du terrain”.

 

angleterre galles euro 2016

La presse TV

Dans l’après-match proposé par BBC One, Robbie Savage (39 sélections pour le pays de Galles entre 1995 et 2004, ndlr) s’est lui aussi prononcé sur cette rencontre : “C’était un match très intense pour les Gallois. On n’a pas été bon devant mais les gars ont défendu contre toutes ces offensives (anglaises). Malheureusement, notre ligne défensive était trop acculée. Il faut tout de même accorder du crédit a Roy Hogdson avec ses choix de remplacements positifs, qui ont permis à ses joueurs de bien réagir après une mauvaise première mi-temps”.

 

La suite de cet EURO 2016 dans ce Groupe B, ce sera la Slovaquie à Saint-Etienne pour l’Angleterre et la Russie à Toulouse pour les Gallois, qui tenteront d’arracher leur qualification.

(1) Jeu de mots entre Eurostar, que l’Angleterre aurait pris en cas de défaite, et le nom du buteur de Liverpool FC.

 

De notre correspondant permanent en Grande-Bretagne, Illtud Dafydd.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *