L1 / 35e J : TFC – OL, un destin à prendre en main

Le Toulouse Football Club reçoit l’Olympique Lyonnais ce samedi après-midi (17h30, Canal +) du côté du Stadium Municipal. Maintien ou Ligue des Champions, le TFC et l’OL ont l’occasion rêvée de (re)prendre leur destin en main à quelques encablures du terme de cet exercice 2015 / 2016.

 

Un premier résultat sans équivoque

 

La victoire semblait initialement obligatoire pour chacune des deux équipes à cet instant charnière de la saison, après le résultat de vendredi soir, elle l’est encore davantage pour les uns comme pour les autres. Le succès de l’OGC Nice sur le Stade de Reims a en effet envoyé un double message sur les coups de 22h15 la veille au soir.

Un premier à l’encontre de l’Olympique Lyonnais : la victoire est impérative, sous peine de conclure cette 35e Journée au pied du podium. En cas de défaite face à Toulouse, l’OL pourrait par ailleurs potentiellement se retrouver à cinq longueurs de l’AS Monaco au terme de cette 35e Journée.

Le deuxième message était à destination du Toulouse Football Club. Après avoir désespérément cravaché ces dernières semaines, avec un improbable espoir de maintien en ligne de mire, les hommes de Pascal Dupraz touchent (enfin) au but. A quatre journées de la fin, une victoire leur permettrait en effet de s’extirper provisoirement de la zone de relégation, en attendant le résultat du derby corse de dimanche après-midi.

 

Un statut de favori… à ne pas assumer

 

Malgré ce besoin impératif de victoire, Toulousains et Lyonnais refusent d’endosser le rôle de favori pour cette rencontre. En conférence de presse, Bruno Génésio mettait ainsi en avant un argument temporel pour se défausser. Après tout, cela fait effectivement une décennie que l’OL n’a plus gagné au Stadium… et trois rencontres de rang que les Violets s’imposent à la maison sans encaisser de but.

« Il sont favoris car ils sont sur une très bonne dynamique à domicile. (Pascal) Dupraz a amené de la stabilité défensive mais aussi de l’enthousiasme, de l’espoir. C’est quelqu’un de très entraînant, de motivant (…) On est outsiders sur ce match. On est conscients de nos forces. On va y aller avec beaucoup d’humilité mais aussi avec beaucoup de confiance. A nous de faire démentir toutes les statistiques actuelles et celles des dernières années. »

Loin de vouloir se laisser berner par les belles paroles de son homologue rhodanien, Pascal Dupraz a légitimement mis sur la table les arguments comptables. A la vue des effectifs et des objectifs de fin de saison, comment penser qu’un relégable puisse sérieusement être favori lorsqu’il reçoit un prétendant à la Ligue des Champions… en fin de saison qui plus est ?

« Bruno (Génésio), il est marrant mais on accepte le challenge. Espérons pour Bruno qu’on va confirmer son pronostic. Ca commence bien si le coach adverse est pour nous ! Je pense que Bruno pense qu’on est des blaireaux. Il veut quoi, que je fasse le tour de Toulouse avec une écharpe en criant qu’on est favori ? Donc on va plonger dans son truc ! Si on devait jouer tous les jours contre l’OL pendant 365 jours, on perdrait tous les jours. Mais là, on va jouer 95 minutes contre eux, donc on peut créer l’exploit. »

Favori ou outsider, le Toulouse Football Club et l’Olympique Lyonnais auront de toute façon besoin des trois points ce samedi après-midi pour continuer de mener à bien leur objectif de fin de saison.

 

Avec OLweb.fr et RMC.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *