L1 / 36e J : Nantes – Nice, les enseignements de la partie

Le FC Nantes recevait l’OGC Nice ce samedi après-midi pour le compte de la 36e Journée de Ligue 1. Avec ce match avancé, les Aiglons avaient l’opportunité de mettre la pression sur ses concurrents directs pour le podium en cas de succès.

 

Le scénario de la rencontre

 

Alors que les Niçois avaient un bon coup à faire en cas de victoire du côté de La Beaujoire, ce sont les Nantais qui entrent le mieux dans cette partie grâce à un pressing haut d’entrée de jeu. Si les locaux se créent les meilleurs opportunités, la rencontre manque cruellement de véritables occasions. Seul Emiliano Sala (23e) réussira se montrer dangereux au cours des quarante-cinq premières minutes, à la suite d’une tête qui viendra heurter le montant opposé de Cardinale. Deux sorties prématurées sur blessure de Bammou (11e) et Touré (34e) viendront parachever un premier acte assez terne mais à l’avantage des Canaris.

Ce sont d’ailleurs les hommes de Michel Der Zakarian, qui aura droit à une banderole et un chant de la part des supporteurs de la Brigade Loire un peu plus tard dans cette partie, qui se montrent dangereux dés le retour des vestiaires. A la 53e minute de jeu, Bedoya – lancé par Thomasson – voit sa frappe détournée par Cardinale sur le poteau. Quelques minutes plus tard, peu avant l’heure de jeu, c’est à nouveau Bedoya qui vient faire trembler les Aiglons en trouvant se coup-ci la barre transversale adversaire, suite à une frappe en force en pivot au beau milieu de la surface de réparation niçoise.

Sauvé à deux reprises en l’espace de cinq minutes, Nice finit logiquement par craquer. Sur une énième relance niçoise manquée, Thomasson (68e) – qui avait fait trembler les filets azuréens avec une frappe non cadrée précédemment – réussit à trouver la faille sur une magnifique demi-volée en plein coeur de la zone de vérité du GYM. En pivot lors de son exécution, le Nantais décoche une frappe puissante qui vient se loger dans la lucarne opposée de Cardinale. Imparable.

 

Les conséquences au classement

 

1-0 score final. Incapable de se procurer la moindre occasion de but, l’OGC Nice est logiquement battu ce samedi après-midi par une équipe nantaise plus volontaire. Au classement, les Aiglons (4e, 57 points) restent scotchés à deux longueurs – et potentiellement cinq – de l’AS Monaco et de l’Olympique Lyonnais, mais sont à présent sérieusement sous la menace de l’AS Saint-Etienne (5e, 57 points), qui pourrait chiper cette quatrième place dans les prochaines minutes.

Avec ce succès, les FC Nantes (9e, 48 points) se cale un peu plus sereinement dans la première partie de tableau. Les places européennes étant inaccessibles depuis quelques semaines déjà, les Canaris ponctueront leurs deux dernières journées de Ligue 1 en roue libre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *