L1 / 38e J : TFC, Reims, Zlatan… ce qu’il faut retenir de la soirée

La saison 2015 / 2016 de Ligue 1 a livré ses dernières vérités ce samedi soir. L’exploit du Stade de Reims devant l’Olympique Lyonnais, le miracle du Toulouse Football Club contre Angers SCO, la dernière réussie de Zlatan Ibrahimovic sous le maillot du Paris saint-Germain en Ligue 1 ou encore le hold-up du Lille OSC sur la pelouse de Geoffroy-Guichard… voici ce qu’il faut retenir de la 38e Journée de Ligue 1.

 

TFC, le miracle de la soirée

 

66… c’est le nombre de minutes durant lequel le Stade de Reims se sera maintenu à l’occasion de cet ultime match de la saison 2015 / 2016. Avant de penser à un éventuel miracle, les Rémois – qui n’avaient plus les cartes en mains ces derniers jours – devaient commencer par réaliser un authentique exploit en venant à bout de l’Olympique Lyonnais.

Comme le veut le slogan d’une célèbre marque de boisson gazeuse, dont nous tairons le nom, l’impossible est devenu possible du côté de Delaune ce samedi soir. Alors qu’ils ne mettaient plus un pied devant l’autre ces dernières semaines, les hommes de David Guion sont parvenus à humilier des Lyonnais en vacances. Dés l’ouverture du score d’Aïssa Mandi (14e), le Stade de Reims reprend son destin en mains… ou presque car toujours à la merci des résultats de ses concurrents directs. Turan (34e), Turan (51e) et Kyei (56e) auront beau alourdir la marque, le scénario de la soirée reste le même. La réalisation de Maxwell Cornet (63e) ne changera d’ailleurs rien au problème.

Avec la victoire rémoise (4-1), le Toulouse Football Club est contraint de s’imposer pour sauver sa peau. Les choses débutent mal puisque Ketkeophomphone (12e) ouvre rapidement la marque en faveur d’Angers SCO. Peu avant l’heure de jeu, Ben Yedder (59e) remet les deux équipes à égalité… avant que Benrahma (63e) ne redonne l’avantage aux locaux dans la foulée. Mis au courant de l’improbable scénario du côté d’Auguste-Delaune, les Toulousains sont contraints de marquer à deux reprises pour sauver leur peau dans l’élite… Il ne leur faudra que deux petites mintues pour y parvenir en fin de match par l’intermédiaire de Braithwaite (78e) puis d’un coup-franc direct, excentré mais surpuissant, de Bodiger (80e).

Dans l’ultime rencontre à enjeu de la soirée, le Gazélec Ajaccio aura également eu droit à son quart d’heure de gloire… du moins à ses deux minutes de maintien. Aussi anecdotique soit-il, les Gaziers étaient en effet maintenus en Ligue 1 entre le but angevin et l’ouverture du score rémoise… soit deux minutes ! Au final, le miracle toulousain se sera avéré supérieur à l’exploit rémois lors de cette 38e Journée. Au classement, Toulouse se sauve avec 40 points, soit une unité de plus que Reims (39 pts) et trois de plus qu’Ajaccio (37e pts).

 

La dernière de Zlatan Ibrahimovic

 

Il était attendu… et comme à son habitude, en Ligue 1, il n’a pas déçu ! Pour sa dernière sous le maillot du Paris Saint-Germain, Zlatan Ibrahimovic aura réussi à battre le record historique de buts inscrits sur une saison au Paris Saint-Germain, jusqu’à présent dans l’escarcelle de Carlos Bianchi (37 buts). Grâce à son doublé face au FC Nantes, le ‘numéro 10’ parisien – pour qui la rencontre a été arrêtée à la dixième minute – a porté cette marque à 38 buts.

Deux autres buts de Lucas Moura et Marquinhos permettront au PSG d’alourdir cette victoire sur le FC Nantes (4-0). A noter par ailleurs que le PSG a franchi la barre des 100 buts marqués sur une saison en Ligue 1 (102 buts pour être précis) et qu’il détient à présent le record du plus faible nombre de buts encaissés sur un exercice (19 buts), récupéré à l’Olympique de Marseille (21).

 

Les places européennes

 

Comme on pouvait s’y attendre, il n’y a pas eu de grands bouleversements concernant les places européennes. Solide vainqueur du Montpellier HSC (2-0), l’AS Monaco (65 pts) termine son exercice au troisième rang à égalité avec l’Olympique Lyonnais (65 pts) mais derrière en raison d’une moins bonne différence de buts.

Avec son succès sur l’En Avant de Guingamp au Roudourou (3-2), l’OGC Nice (63 pts) consolide sa quatrième place, devant le Lille OSC (60 pts), qui chipe le cinquième rang à l’AS Saint-Etienne (6e, 58 pts) grâce à une réalisation d’Eder (41e) sur penalty peu avant la pause.

 

Les autres enseignements…

 

Parmi les autres enseignements de la soirée, on retiendra le match nul entre l’ESTAC Troyes et l’Olympique de Marseille (1-1), avec le premier but de Steven Fletcher en Ligue 1… mais aussi le doublé de Kamano, qui a offert la victoire au Sporting Club de Bastia face au Stade Rennais (2-1). A noter enfin la douzième réalisation de la saison d’Andy Delort, qui offre la victoire au Stade Malherbe de Caen contre les Girondins de Bordeaux sur penalty.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *