L1 / ASSE : Europe, le doute s’installe chez les Verts

Si elle a mis fin a sa série de trois revers consécutifs face à Angers SCO samedi soir, l’AS Saint-Etienne n’est pas pour autant tirée d’affaire. L’Europe, objectif prioritaire affiché par Christophe Galtier et l’ensemble du groupe stéphanois, pourrait bien lui échapper dans les semaines qui viennent.

 

Une sérieuse perte de confiance…

C’est une petite sensation pour l’ASSE : hormis la fin de sa série de défaites, le club du Forez n’a pas marqué ce weekend. Une première depuis le début de l’année civile, mis à part lors de sa rencontre de championnat contre le Paris Saint-Germain fin janvier. Une défaite qui l’avait d’ailleurs mis sur de bons rails.

Cette donnée peut paraître anecdotique, mais après les tourments traversés ces derniers jours – avec les trois revers consécutifs – les Stéphanois ont préféré jouer la sécurité du côté d’Angers afin de ramener un résultat. Une attitude en totale contradiction avec les velléités récemment affichées par Christophe Galtier, qui assurait que ses protégés s’en sortirait uniquement par le jeu.

Seulement voila, cette politique a montré ses limites dernièrement et les joueurs ont pris un sérieux coup derrière la tête. Rejointe deux fois au score en toute fin de match contre l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille, l’AS Saint-Etienne avait su faire le dos rond en rebondissant entre-temps face au FC Bâle en Europa League. C’est cependant face à cette même équipe bâloise que l’ASSE a commencé à perdre inéluctablement pied, en encaissant ce but synonyme d’élimination dans les tous derniers instants du match retour… après un match globalement dominé mais non-maitrisé.

 

Suivie d’une crise de résultats

Quelques jours plus tard, rebelote à domicile contre le SM Caen (1-2). Une défaite actée dans le dernier quart d’heure qui privera les Verts du podium. Cette troisième place les fuira à nouveau le weekend suivant lors de ce déplacement à Angers. Incapables de s’imposer, les Foréziens manquent une fois encore l’occasion de monter sur le podium.

Alors certes, tout n’est pas encore perdu pour l’ASSE, qui n’est après tout qu’à trois points de l’Olympique Lyonnais. Mais force est de constater que, malgré le positivisme affiché samedi soir par Christophe Galtier, les Verts traversent bel et bien un sérieux passage à vide. A la perte de confiance, suite aux buts à répétition encaissés en fin de matchs en février, vient désormais s’ajouter une crise de résultats.

Preuve en est, ils n’ont plus gagné depuis quatre matchs en Ligue 1. Ils n’ont d’ailleurs pris que trois points sur douze possibles durant ce laps de temps. Pire encore – alors qu’ils avaient trois longueurs d’avance sur l’OL au soir de la 25e Journée – ils en ont à présent trois de retard quatre rencontres plus tard, passant du même coup de la quatrième à la septième place au classement.

 

Une concurrence menaçante pour l’ASSE

Plus encore que les résultats stéphanois, c’est le parcours des concurrents directs qui s’avère également être une menace. Si le FC Nantes commence à s’essouffler – encore que les Canaris pourraient dépasser l’ASSE en cas de victoire lors de son match en retard mercredi – l’OGC Nice, l’Olympique Lyonnais mais aussi le SM Caen semblent avoir trouvé leur second souffle. A ces retours en grâce, il faut également ajouter l’improbable résurrection du Stade Rennais, qui vient aujourd’hui se mêler à la lutte pour le podium.

En résumé, si les Stéphanois ont encore des raisons de croire en une troisième place en fin de saison, compte tenu le faible écart avec le peloton de tête, ils semblent néanmoins craquer au moment fatidique. Ils devront à tout prix se relever le plus rapidement possible de ce coup de moins bien, sous peine de voir les places européennes s’envoler de manière irrémédiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *