L1 : Ben Arfa blessé, podium envolé pour l’OGC Nice ?

Mardi, l’OGC Nice a annoncé sur son site officiel l’absence d’Hatem Ben Arfa pour les quatre à cinq prochaines semaines, le milieu offensif souffrant d’une lésion aux ischio-jambiers. Une indisponibilité qui tombe au plus mauvais des moments pour son club, qui recevra dimanche l’Olympique de Marseille en Ligue 1 (21h) pour un match déjà primordial en vue d’une éventuelle qualification européenne.

Durant son indisponibilité, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais devrait également louper le déplacement à Bordeaux et les réceptions de Bastia et de Troyes, des rencontres a priori plus abordables pour les hommes de Claude Puel. Il n’empêche qu’en l’absence de son meilleur élément, l’entraîneur azuréen va devoir composer et trouver de nouvelles solutions offensives. Car si les Aiglons sont actuellement sur le podium de la Ligue 1, à la troisième place (39 points) derrière Paris (69 points) et Monaco (45 points), ils le doivent pour beaucoup à Ben Arfa, auteur de 11 buts et 2 passes décisives cette saison, faisant des Niçois la deuxième meilleure attaque du championnat (38 réalisations) juste derrière le PSG.

« Il semble apaisé, serein, content de jouer au foot »

S’il est devenu en quelques mois le fer de lance de l’escouade offensive azuréenne, tout était pourtant loin d’être gagné il y a encore six mois en arrière. Car son arrivée l’été dernier sur la Côte d’Azur avait suscité autant d’espoirs que de scepticismes.
Il faut dire qu’après un parcours plus que mitigé en Angleterre – à Newcastle et Hull City – nombreux se demandaient si Hatem Ben Arfa avait encore la motivation pour évoluer au plus haut niveau. Des interrogations multiples mais compréhensibles…
Et pourtant, il n’aura pas fallu longtemps au milieu offensif pour lever tous les doutes l’entourant. Plus mature et tout simplement heureux de jouer au football, le numéro 10 a très vite reçu les louanges des experts les plus avisés du championnat de France de football. Comme par exemple de Pierre Menès après son fabuleux slalom dans la défense de Saint-Étienne lors de la victoire (4-1) des siens en septembre dernier. « Un slalom digne de Messi, avait alors écrit le chroniqueur sur son blog. Dire qu’Hatem a du génie, ce n’est pas une nouveauté. Tout le monde le sait depuis qu’il joue au foot. Mais cette fois, il semble apaisé, serein, content de jouer au foot, pas pollué par des événements extérieurs comme cela a malheureusement été trop souvent le cas dans sa carrière. »

Alors qu’une participation au prochain Euro semblait impossible il y a encore quelques semaines, cette hypothèse aujourd’hui ne surprend plus personne. Reste maintenant à confirmer, qu’à 28 ans, l’ancien grand espoir du football français est bel et bien capable de s’inscrire dans la durée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *