L1 / Bordeaux : « Une prise de conscience » avant Monaco

Incapables de remporter la moindre rencontre depuis plus d’un mois et demi, les Girondins de Bordeaux se rendront du côté du Stade Louis-II vendredi afin de défier l’AS Monaco, en ouverture de la 32e Journée de Ligue 1. Arrivé juste avant la trêve internationale du côté du Haillan, Ulrich Ramé assure que ses joueurs sont dans une nouvelle disposition mentale.

 

Un état d’esprit retrouvé selon Ramé

 

S’il est bien évidemment trop tôt pour parler d’un effet Ramé, d’autant plus que ce dernier pourrait voir son intérim stoppé au terme de la saison, le coach des Girondins de Bordeaux assure que son groupe a pris conscience de la situation actuelle du club. C’est en tout cas ce qu’il a confié face à la presse à l’issue de cette trêve internationale.

« Durant ces deux semaines, nous avons travaillé de façon cohérente par rapport au sept derniers matches (…) Je suis satisfait des séances de mes joueurs en termes d’investissement. Je n’ai rien à leur reprocher dans leur attitude de travail ces derniers jours (…) Les garçons ont la fin de championnat en ligne de mire. Si des décisions ont été prises par le club, et si les joueurs ont montré un tel investissement depuis quinze jours, c’est qu’il y a une prise de conscience. J’aimerais à présent que cet état d’esprit se concrétise par des points. Toutes les énergies vont vers un objectif de réussite, et cela dès vendredi. »

 

La défense avant l’attaque

 

Outre cette confiance affichée envers ses joueurs, Ulrich Ramé a par la suite évoquer la rencontre à venir face à l’AS Monaco. Une équipe contre laquelle il sera amené à apporter quelques remaniements dans sa composition de départ, en raison de certains retours tardifs de sélections.

« Diego Rolan, Cheick Diabaté et Abdou Traoré ne rentrant que jeudi, nous avons décidé de partir à Monaco vendredi. Cette trêve internationale n’impactera pas forcément ma composition d’équipe, cela sera du cas par cas. Je ne change pas mon message, il faut une assise défensive et développer du jeu pour aller vers la victoire. Mentalement, les joueurs ont hâte d’être au match. Un système de jeu particulier ? Il y a beaucoup de style de joueur. Cela peut donc permettre un certain nombre de dispositifs. Ça peut être un atout, mais ça ne change pas ma philosophie. Pour gagner, il faut avoir une assise défensive stable. »

La défense, c’est bel et bien le secteur qui sera scruté vendredi soir face l’AS Monaco. Pour rappel, les Girondins de Bordeaux n’ont bouclé qu’une seule partie sans prendre de but en déplacement depuis début octobre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *