L1 – FC Metz : quatre défaites de rang, rien d’inquiétant ?

Après un début de saison en trombe, le FC Metz connait un passage à vide ces dernières semaines en Ligue 1. Contre le Stade Rennais, les hommes de Philippe Hinschberger ont enchainé leur quatrième revers de rang.

Faut-il s’inquiéter pour le FC Metz ? Au regard des derniers résultats du club mosellan, il y aurait de quoi. Les Grenats viennent en effet d’enchainer par une série quatre défaites consécutives en Ligue 1. Pire encore, celle-ci s’étend à cinq revers, entrecoupés d’une victoire, en six rencontres. Durant cette spirale infernale, les Lorrains ont encaissé la bagatelle de seize buts, pour trois inscrits. Suffisant pour verser dans le pessimisme le plus total ?

 

Le calendrier plus que les résultats pour le FC Metz…

 

Pourtant, en se penchant de plus près sur ces résultats, l’optimisme reprend le dessus. En premier en raison des velléités de jeu offensives affichées. Même dans cette période délicate, les promus n’ont jamais cherché à fermer le jeu, encore que le contre reste leur arme de prédilection.

Deuxièmement, plus que par le résultat brut, il faut également prendre en compte le nom des adversaires. On y trouve ainsi des fessées – toutes à domicile – devant les Girondins de Bordeaux (0-3), l’AS Monaco (0-7) et l’OGC Nice (2-4). A celles-ci viennent s’ajouter deux revers à l’extérieur contre l’Olympique de Marseille (0-1) et le Stade Rennais (0-1 ce weekend). Ironie du sort, ce sont sur ces rencontres – devant des adversaires plus abordables – que les Messins peuvent avoir le plus de regrets.

Autrement dit, avec un calendrier plus avantageux, la dynamique messine ne serait peut-être pas aussi dramatique sur le papier. Quand on pense au programme qui suit (avec la réception de l’AS Saint-Etienne et le déplacement à Toulouse), les raisons de se rassurer se font rares.

En jetant un coup d’oeil sur la suite, l’espoir renait… Ce sont en effet le FC Lorient et l’AS Nancy Lorraine qui seront au rendez-vous. Soit des concurrents directs dans la course au maintien. Et depuis le début de saison, que ce soit face à Lille (3-2), Nantes (3-0), Angers (2-0, deuxième et dernière victoire à domicile fin août) ou Montpellier (1-0), les hommes de Philippe Hinschberger ne manquent pas ces matchs cruciaux. De bon augure pour la suite ? Les semaines à venir permettront d’y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *