L1 / OM : Objectif podium, réalité ventre mou

L’Olympique de Marseille a sans doute dit adieu à ses derniers espoirs de podium dimanche après-midi lors de la réception de l’AS Saint-Etienne au Stade Vélodrome. Même si celui-ci « n’est qu’à cinq points », voir les Phocéens combler un tel retard est aujourd’hui improbable, pour ne pas dire impossible.

 

Un retard toujours irrattrapable

Hormis le célèbre refrain « on ne sait jamais dans le football », quelles garanties a apporté l’Olympique de Marseille cette saison pour véritablement prétendre à une place sur le podium ? Ne faut-il pas s’inquiéter lorsque le seul argument poussant à l’optimisme est cet unique refrain ?

Alors oui, l’OM n’a que cinq points de retard sur la troisième place, occupée par l’OGC Nice. Mais depuis combien de temps a-t-il ce retard ? A la trêve, il en avait déjà six à reprendre sur Angers SCO, qui était à ce moment-là un surprenant troisième. En huit rencontres disputées sur la phase retour, les Angevins ont dégringolé au neuvième rang mais reste encore devant Marseille avec une unité de plus au compteur.

 

Une dynamique positive… mais insuffisante

Pire encore, l’Olympique de Marseille se dit à la recherche d’une série de victoires alors que le club est actuellement en pleine spirale positive. Mis à part sa défaite face au Paris Saint-Germain, l’OM n’a effectivement pas connu le moindre revers en Ligue 1 depuis la 14e Journée, contre l’OGC Nice (0-1). En quatorze rencontres disputées depuis, les Olympiens apparaissent même sur le podium de la Ligue 1 avec 21 points pris, derrière l’AS Monaco (29 points) et le PSG (38).

Problème : en quatorze matchs, ils n’ont repris qu’une longueur à l’OGC Nice et au FC Nantes, deux sur l’AS Saint-Etienne et sept sur l’Olympique Lyonnais… qui reste encore (loin) devant avec trois points d’avance. La faute à un manque de victoires criant. Sur ces 21 points pris, l’OM ne comptabilise en effet que quatre victoires… soit une de moins que le LOSC, l’OGC Nice, l’AS Saint-Etienne. Des équipes qui ont elles aussi perdu une rencontre de championnat contre Paris durant ce laps de temps. Même le Montpellier HSC, qui est pourtant aujourd’hui en pleine lutte pour son maintien en Ligue 1, a réussi à engranger six succès au cours de cette période.

Coches ratés, ventre mou annoncé

Autrement dit, même à bloc, Marseille n’avance pas. Bien que le podium ne soit qu’à cinq points, est-il vraiment concevable de croire qu’une équipe, qui n’a jamais dépassé la huitième position cette saison, puisse accrocher une troisième place au mois de mai ? Le constat est terrible pour ce club aux ‘ambitions’ européennes : le ventre mou lui tend bel et bien les bras.

Comme cela fut souvent le cas pour le PSG durant les années 2000, les Olympiens n’ont jamais véritablement été largués dans la course au podium cette saison, mais ils n’ont jamais réussi à passer le cap lors des matchs décisifs. Contre l’Olympique Lyonnais en janvier (1-1), devant l’OGC Nice le weekend passé (1-1) ou encore face à l’AS Saint-Etienne dimanche (1-1), l’OM ne perd pas… mais ne sait pas non plus remporter ces rendez-vous cruciaux.

Ne pouvant faire l’écart sur ses concurrents à la régulière, et ne réussissant pas à les battre lors de confrontations directes, Marseille se dirige inéluctablement vers une saison blanche en Ligue 1… bien au chaud dans le ventre mou.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *