L2 / ITW : Gonçalves (AC Ajaccio), « Certains supporteurs ont retourné leur veste »

En marge de la réception du Red Star vendredi soir, pour le compte de la 33e Journée de Ligue 2, Claude Gonçalves – milieu de terrain de l’AC Ajaccio – a accepté de répondre à nos questions. Le maintien quasiment en poche, les Ajacciens ne comptent pas pour autant s’arrêter en si bon chemin selon l’intéressé.

 

L’AC Ajaccio a été sévèrement battue le weekend passé face à Bourg-Péronnas (0-3). Qu’est-ce qui vous a manqué lors de cette rencontre ?

On a assez bien négocié le début de match, jusqu’au carton rouge (d’Anthony Lippini à la 40e minute, Ndlr). Derrière, on prend un but… C’est un peu notre défaut depuis la saison passée : dés qu’on est mené au score, on n’arrive pas à se dire que c’est encore possible. Surtout que là, on était à dix en plus.

 

Le maintien étant pratiquement assuré, le club n’a plus vraiment d’objectif sur cette fin de saison. Quelles sont vos motivations pour les matchs à venir ?

On veut finir le plus haut possible. On vise notamment la septième place. Il y a beaucoup de concurrents. On reçoit beaucoup d’équipes de bas de tableau, il faudra gagner ces matchs-là pour prétendre finir à cette septième place. Il n’y a pas de match à la légère. On a la volonté de gagner tous les matchs. Avec le staff technique, l’encadrement et l’ensemble du groupe, on essaie de trouver des moyens pour se motiver.

 

« Montrer ce que je peux apporter »

 

Outre ces candidats au maintien, vous allez également affronter des prétendants à la montée, comme le Red Star dés ce vendredi. N’avez-vous pas l’impression de jouer un rôle d’arbitre sur ces derniers ?

On a nos propres motivations pour chaque match. Pour le prochain, le fait que le Red Star soit la meilleure équipe à l’extérieur nous donne envie de les faire tomber à domicile. On a récemment affronter Nancy (match remporté 2-1 par l’ACA, Ndlr). Là par exemple, on voulait absolument gagner car on avait pris une valise au match aller (défaite 3-0, Ndlr). Contre les équipes de haut de tableau, on essaie aussi de voir si – sans notre début de saison raté – on aurait été en mesure de rivaliser pour la montée.

 

D’un point de vue plus personnel, vous avez connu la Ligue 1 au tout début de votre carrière. Est-ce que vous n’avez pas envie d’y goûter à nouveau la saison prochaine ?

Il me reste un an de contrat avec l’ACA. J’ai souvent dépanné sur le côté droit de la défense cette saison à la place d’Anthony Lippini. Je ne sais pas si j’ai vraiment pu montrer mon potentiel aux clubs de Ligue 1. Mais j’ai la tête entièrement consacrée à l’ACA. Mon but est vraiment de m’imposer dans cette équipe.

 

Comme vous l’avez dit, il ne vous reste qu’un an de contrat avec l’AC Ajaccio. Est-ce que des négociations ont débuté en vue d’une prolongation ?

Il n’y a pas de négociation avec l’ACA pour une prolongation aujourd’hui. C’est justement à moi de montrer ce que je peux apporter pour convaincre le club de me prolonger.

 

« Aller le plus haut possible »

 

Vous avez été sélectionné avec l’équipe Espoirs du Portugal il y a quelques années. Est-ce que, à terme, rejoindre la sélection A portugaise fait partie de vos objectifs ?

J’essaie de me fixer des objectifs atteignables. Aujourd’hui, je ne peux pas prétendre à la sélection en étant remplaçant en Ligue 2 à Ajaccio (rires) ! Je suis jeune, je dois commencer par progresser pour pouvoir jouer avec l’ACA. L’objectif, c’est d’abord de m’imposer ici, à Ajaccio. On verra ce qu’il se passe après. En rejoignant un club plus huppé par la suite, pourquoi ne pas penser à la sélection ! A l’époque, alors que le club venait juste de descendre en Ligue 2, le fait d’avoir été sélectionné avec les Espoirs au Tournoi de Toulon m’avait fait beaucoup de bien. C’était une sorte de récompense pour moi. Je veux simplement aller le plus haut possible. Je travaille dur chaque jour pour y prétendre.

 

Pour terminer, on voit que le Gazélec Ajaccio lutte actuellement pour son maintien en Ligue 1. En tant que joueur de l’AC Ajaccio, quel est votre ressenti sur la situation du voisin ?

C’est malheureux pour eux. Il y a eu beaucoup de changements pour nous cette saison suite à leur montée. Même si l’ACA reste le club historique d’Ajaccio, on a vu que le stade s’est vidé. C’est évident qu’il y a une préférence pour aller voir un match de Ligue 1 le samedi plutôt qu’un match de Ligue 2 le vendredi soir. Maintenant, s’ils descendent, ça peut également être bénéfique pour nous quelque part. Cela pourra ramener du monde en tribunes (pour les matchs de l’ACA)… Notamment certains supporteurs qui ont retourné leur veste cette saison.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *